Spread the love
Le chef de l’État met fin aux fonctions de la plupart de ces conseillers et chargés de mission
Le chef de l’État met fin aux fonctions de la plupart de ces conseillers et chargés de mission

Dans l’affaire qui l’oppose au député Janvier Yahouédéhou au sujet des fonds des structures illégales de placement d’argent, le chef de l’Etat s’est senti obligé de faire recours à la justice. Boni Yayi estime qu’il s’agit de graves déclarations qui portent atteinte à son honorabilité mais également à l’image du Bénin. (Lire quelques extraits de la déclaration de la plainte du président de la République)

«…Il s’agit là, d’une accusation d’une extrême gravité contre le Président de la République. Cette allégation est d’autant inacceptable qu’elle est faite en plénière de l’Assemblée Nationale et qu’elle est de surcr

oit gratuite et sans fondement.

Mieux, le Député Janvier YAHOUEDEHOU, malgré les informations fournies par l’Agent Judiciaire du Trésor, Présidente du comité de suivi dans l’affaire «ICC-Services et Consorts», le 10 juin 2015, a persisté dans ses accusations et en lieu et place des preuves attendues de sa part, il pose des questions d’information alors que dans sa déclaration péremptoire du 09 juin 2015, il prétendait disposer de tous les éléments.

Ces sorties intempestives ponctuées par des déclarations graves et inadmissibles sont de nature à porter atteinte non seulement à mon honorabilité mais également à l’image de notre pays.

C’est pourquoi, je porte plainte contre le Député Janvier YAHOUEDEHOU», lit-on dans la plainte du Chef de l’Etat.