Spread the love

conseil-des-ministresL’exécutif exige des preuves du député Janvier Yahouédéhou qui accuse le chef de l’Etat d’avoir détourné la somme de 8 milliards de francs CFA devant servir à payer les spoliés de ICC Services. A travers une correspondance en date du 13 Juin 2015, le Secrétaire Général du gouvernement demande à l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption de contraindre le dénonciateur à produire les preuves ses allégations. (Lire l’intégralité de ladite correspondance)

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de vous saisir de ce qui suit :

Vous avez pu suivre à l’instar du peuple Béninois, la déclaration du Député Janvier YAHOUEDEHOU délivrée du haut de la tribune de l’Assemblée Nationale lors de la plénière du 9 juin 2015.

En effet, dans sa déclaration, le Député a notamment dit « J’affirme que le Président Boni YAYI est auteur du détournement de la somme de 8 milliards des pauvres citoyens béninois. Je parle de détournement pour rester poli et courtois. Sinon, je parlerais de vol de 8 milliards à l’instar du vol de 3 milliards des contribuables hollandais destinés à l’eau potable. »

Vous conviendrez, Monsieur le Président, qu’il s’agit là, d’une accusation d’une extrême gravité contre le Président de la République. Cette accusation est d’autant inacceptable qu’elle est gratuite et uniquement destinée à couvrir d’opprobre le Président de la République. En outre, elle contribue certainement à ternir l’image de notre pays et de son assemblée.

Au regard de l’émoi et de l’indignation soulevés au niveau des paisibles populations, le Gouvernement vous demande, en votre qualité de Président de l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption, de vous saisir de cette déclaration du Député Janvier YAHOUEDEHOU et d’exiger de lui la production des preuves de ses allégations aux fins d’éclairer l’opinion publique nationale et internationale.

En comptant sur votre diligence habituelle, veuillez recevoir, Monsieur le Président, l’expression de ma parfaite considération.

Alassani Tigri