Spread the love
Sabi-Sira-Korogone revue
Sabi Sira Korogoné condamné à 12 mois d’emprisonnement ferme et 3 millions d’amende

Le porte-parole de l’initiative de Nikki, Sabi Sira Korogoné est désormais fixé sur son sort. Il a comparu ce mardi 02 octobre 2018, devant le juge des flagrants délits pour des « faits d’incitation à la haine et à la violence, incitation à la rébellion, injures avec une motivation raciste diffusés sur les réseaux sociaux ». Au terme de sa comparution,  il a été condamné à 12 mois d’emprisonnement ferme et une amende de 3 millions de francs CFA. Sabi Sira Korogoné est puni conformément à l’article 551 du code du numérique qui dispose que : « Quiconque profère, intentionnellement, une insulte publique par le biais d’un système informatique envers une personne en raison de son appartenance à un groupe qui se caractérise par la race, la couleur, l’ascendance ou l’origine nationale ou ethnique, ou la religion ou l’opinion politique dans la mesure où cette appartenance sert de prétexte à l’un ou l’autre de ces éléments, ou un groupe de personnes qui se distingue par une de ces caractéristiques est puni d’un emprisonnement de six (06) mois à sept (07) ans et d’une amende de un million (1 000 000) à dix millions (10 000 000) de francs CFA ». Rappelons que le meneur de l’initiative de Nikki a été interpellé vendredi dernier par les éléments de l’Office central de répression de la cybercriminalité (Ocrc). Il a été ensuite présenté au  procureur de la République au terme de sa garde à vue, qui a décidé de sa comparution immédiate devant le juge des flagrants délits.

Léonce Adjévi