Spread the love
lehady traiter
Léhady Soglo attendu au tribunal de Cotonou le 14 décembre 2016

Dans une affaire qui oppose la ville de Cotonou à la Sodecib, une société de la place, l’actuel maire de la capitale économique, Léhady Soglo, a reçu une citation directe à comparaître devant le Tribunal de Cotonou, le 14 décembre 2016. Les faits remontent à la période d’avant la décentralisation.
La mairie de Cotonou dirigée par Léhady Soglo a des soucis à se faire. Et pour cause. La justice est passée à l’offensive dans une vieille affaire opposant la ville de Cotonou à la Sodecib. Cette dernière estimant qu’elle a été lésée par la ville, dans l’exécution d’un contrat, a saisi le Tribunal de Cotonou aux fins d’obtenir réparation. Justice lui a été rendue et la ville a été condamnée à lui payer des dommages et intérêts avec astreintes comminatoires par jour de résistance. Le montant du préjudice et les astreintes se chiffreraient à plusieurs milliards de Fcfa. Mais, jusqu’à présent, les autorités municipales n’ont pas cru devoir s’exécuter à tel point que la justice a décidé de passer à la vitesse supérieure. Léhady Soglo, l’actuel maire de Cotonou, a été cité pour comparaître en personne devant le Tribunal de la ville pour résistance à l’exécution d’une décision de justice. Dans ce dossier qu’il a hérité des anciens chefs de la circonscription, aura a-t-il des raisons valables pour justifier le non-paiement de la somme? Il devra s’expliquer à ce sujet. Selon nos informations, c’est un dossier qu’il a pris au sérieux, mais il n’a jamais été soutenu par le conseil communal qui ne l’a pas autorisé à budgétiser le paiement progressif de cette somme. Le sujet a même alimenté les débats lors de la session budgétaire clôturée la semaine écoulée, au cours de laquelle, certains conseillers ont reconnu que l’heure est grave, et seraient prêts à autoriser Léhady Soglo à inclure cette ligne dans le budget 2017. Face à la même situation, d’autres ont fustigé le comportement des autorités municipales, accusées de gérer le dossier à la légère. Ce qui est lourd de conséquence pour les caisses de la mairie.

AT