Spread the love

maximien« Il y aura toujours des enseignants vacataires dans les collèges, mais cette fois-ci le recrutement sera davantage mieux organisé ». C’est par ces propos que Maximien Codjia, directeur de cabinet du ministère de l’enseignement secondaire a infirmé l’information selon laquelle le gouvernement a décidé de la suspension du recrutement des enseignants vacataires dans les collèges et lycées. Aux dires de Maximien Codjia, les chefs d’établissement seront autorisés à recevoir les dossiers, mais ils délivreront des récépissés aux postulants. Après cette étape, les dossiers seront transmis aux directions départementales qui vont, à leur tour, les transmettre aux inspecteurs qui se chargeront de les étudier afin de retenir les enseignants. Il est à indiquer que la mesure vient à point nommé, car elle permettra de corriger les irrégularités observées jusque-là. En effet, les  recrutements des vacataires étaient entachés, par le passé, par des actes de corruption et de régionalisme. Pire, de 3 milliards, les fonds de recouvrement des enseignants vacataires sont passés à 16 milliards de francs Cfa. « Ces fonds peuvent nous permettre de recruter des enseignants », a déploré le directeur de cabinet. Il est à noter que  le gouvernement envisage de recruter 4154 enseignants en décembre 2017. Les responsables du syndicat national des enseignants vacataires du Bénin, pour leur part, saluent l’initiative. Samson Emenou, porte-parole dudit syndicat, a remercié le ministre pour cette initiative car dorénavant, les conditions seront fixées unanimement. Cependant, il confie n’avoir pas connaissance des critères que les autorités vont définir. Car, a-t-il déploré, les vacataires n’ont pas été associés aux travaux du comité interministériel.

Mohamed Amoussa
(Stag)