Spread the love
Kayode-Oguntuase
L’Ambassadeur Koyodé Oguntuasé, préoccupé par la paix entre le Bénin et le Nigéria

Un incident malheureux s’est produit à Ilara, frontière du Nigéria et le Bénin, le samedi 12 mai 2018 et a occasionné des blessés et un mort du côté du Bénin. Informé de la situation, Kayodé Oguntuasé, Ambassadeur du Nigeria près le Bénin a conduit une délégation qui s’est rendue sur les lieux le mardi 15 mai 2018 pour s’imprégner de la réalité des faits et sensibiliser les populations.   

L’objectif de cette descente effectuée par l’Ambassadeur Oguntuasé a été de s’enquérir de l’affrontement meurtrier qui a opposé les populations et la douane nigériane. Parti de Cotonou dans la matinée du mardi avec une délégation de l’Ambassade, Kayodé Oguntuasé a mobilisé les directeurs départementaux de la police républicaine et des douanes béninoises ainsi que le Préfet du Plateau pour se rendre sur le terrain. Une réunion s’est tenue dans le bureau du receveur des douanes béninoises de la localité pour des explications entre autorités.

L’Ambassadeur, très touché, a sensibilisé, ensemble avec le Préfet et toute la délégation, les populations sur les comportements à adopter face à de telles situations, dans l’avenir pour éviter ces affrontements inutiles qui occasionnent des pertes en vies humaines. Selon Kayodé Oguntusasé, le Bénin et le Nigeria sont des pays qui doivent naturellement cohabiter. Et il importe que chacun sache qu’il n’y a aucune différence entre les ressortissants de ces deux Etats. Toutefois, chacun doit pouvoir respecter les lois du pays voisin. C’est nécessaire pour une bonne collaboration, selon le diplomate. Il a dit ses compassions aux familles des victimes. Ensemble avec le Préfet, ils ont sensibilisé les forces de l’ordre des deux pays à toujours œuvrer pour la paix.

Selon les informations reçues, des douaniers nigérians sont allés arraisonner des camions de riz au niveau de la frontière, mais sur le territoire béninois. A leur avis, ces camions étaient en partance pour le Nigeria et puisque c’est interdit de faire entrer du riz au Nigeria, ils les ont arraisonnés, alors qu’ils n’étaient pas encore sur leur territoire. Le Préfet du plateau, Daniel Valère Sètonougbo, joint au téléphone a confirmé que les sacs de riz étaient bel et bien sur le territoire béninois. Le nouveau patron des douanes nigérianes intervenant dans la zone aurait interdit tout trafic informel, en attendant un état des lieux. Ce que les trafiquants n’auraient pas voulu accepter, selon nos sources.

Bizarrement, la réaction qui a amené les douaniers nigérians à ouvrir le feu est venue du côté des populations vivant sur le territoire du Nigeria. C’est une zone où les populations des deux pays vivent ensemble, et c’est la borne qu’il faut voir avant de se rendre compte que c’est deux pays différents. Le bilan de l’affrontement a fait état d’un mort (un béninois) et des blessés (nigérians). Le sous-préfet de Inekon Afon, une localité nigériane (Etat d’Ogun) couvrant la zone était aussi venue pour une sensibilisation commune. Tout comme la délégation de l’Ambassadeur du Nigeria, le Préfet a rassuré que tout va bien et que la situation est désormais sous contrôle. L’Ambassadeur Kayodé a profité pour effectuer une tournée de sensibilisation au niveau de toute la frontière. Après Illara mardi, il était  hier à Ibadan et sera aussi à Shaki.

 Félicien Fangnon