Spread the love
peulh
L’affrontement a été fatal pour un paysan

Le village de Kèrè, situé dans la Commune de Dassa a été ce mardi 10 mars 2015, le théâtre d’un affrontement meurtrier entre les bouviers peuhls et les populations de cette localité.

Un mort et une dizaine de bœufs abattus. C’est le triste bilan de cet accrochage qui a failli dégénérer en une bataille rangée. En effet, tôt hier matin, les habitants de Kèrè, se sont soulevés contre les Peuhls transhumants, qu’ils accusent d’avoir tué, la veille, un paysan dont le cadavre a été retrouvé dans son champ à Kèrè. Pour alors venger la mort de leur parent, les jeunes de Kèrè ont pris d’assaut les campements peuhls et ont tiré à bout portant dans le troupeau de bœufs faisant des dizaines de bêtes abattues. Informées du drame qui se joue à Kèrè, les forces de l’ordre sont descendues sur le terrain pour prendre la situation en main, afin d’éviter le pire. Au commissariat de Dassa, les informations recueillies font état de ce que plusieurs Peuhls séquestrés par la population ont été récupérés et sécurisés. Le chef d’arrondissement de Kèrè, Samson Olodo, joint au téléphone, a confié que les constats effectués en présence des policiers et des gendarmes ont révélé que la victime a succombé suite à une agression physique. Le médecin légiste a indiqué, a-t-il poursuivi, que les coups mortels portés sur la personne physique du paysan sont à l’origine de son décès. L’élu local a confirmé qu’il s’agit bien d’une attaque des Peuhls transhumants qui a donné la mort au paysan. Cette version des faits est largement partagée par la population dans la localité de Kèrè.

 Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)