Spread the love
thomas agbeva
Les réformes à l’Anatt ont été passées en revue par le Dg Agbéva

Le directeur général de l’Agence nationale des transports terrestres (Anatt), Thomas Agbéva, était sur l’émission « Zone franche » de Canal 3 Bénin, hier dimanche 3 juin 2018. Profitant de son passage, le numéro 1 de l’institution chargée de mettre en œuvre les politiques du gouvernement dans le secteur des transports terrestres a exposé les innovations mises en œuvre par l’Anatt.

Au nombre des actions mises en place par l’Anatt, on note les immatriculations des véhicules à deux, trois et quatre roues, la réorganisation du système de délivrance des permis de conduire, la professionnalisation des transporteurs, la modernisation du transport et la sensibilisation des usagers sur la bonne conduite sur la route. Selon le directeur général, Thomas Agbéva, ces réformes ont permis d’enregistrer de grandes performances. Pour étayer son argumentaire, il a pris l’exemple de l’immatriculation des véhicules des corps diplomatiques et assimilés. A ce niveau, il a déclaré que de 6 mois, la fixation des plaques est revenue à 48 heures de délai. A son avis, cela est possible grâce à la mise sur pied d’une cellule spéciale d’étude des dossiers des  véhicules des corps diplomatiques et assimilés. Cela contraste avec l’immatriculation des véhicules à deux roues qui connaît une certaine lenteur. « Presque 70% des motos qui circulent au Bénin ne sont pas immatriculées », a déploré l’invité de « Zone franche » en dépit des campagnes foraines menées par l’Anatt pour faciliter la tâche aux usagers. Cela traduit le non-respect des textes. A l’avis du directeur général de l’Anatt, c’est également le cas pour l’utilisation des véhicules à vitres opaques, teintées et à immatriculations fantaisistes et d’autres textes de l’Anatt. Par ailleurs, des conducteurs circulent sans les pièces authentiques au mépris des règlementations qui régissent le secteur des transports terrestres. Thomas Agbéva a souligné que la répression commencera très bientôt avec des contrôles inopinés qui se feront dans ce mois de juin 2018.  En réalité, l’Agence nationale des  transports terrestres (Anatt) opère depuis quelques mois, de nombreuses réformes  pour insuffler une nouvelle dynamique au secteur des transports terrestres. C’est donc en bon maître des lieux que le directeur général, Thomas Agbéva, était sur les plateaux de l’émission « Zone franche » de Canal 3, hier dimanche 3 juin 2018. A l’entendre, la problématique de la libre circulation des personnes et des biens est un défi d’intégration économique et social pour les Etats de la Cedeao.  Pour cela, la redynamisation des transports terrestres est primordiale car ils contribuent à 7% au Pib du Bénin. A en croire Thomas Agbéva, la transformation de l’ex-Direction générale des transports terrestres (Dgtt) en Agence (Anatt) par décret 2005 du 4 avril 2016, a permis la responsabilisation des acteurs et la célérité dans le traitement des dossiers. « Ainsi, l’Anatt jouit d’une autonomisation administrative et financière », a-t-il martelé avant d’ajouter que cela n’empêche pas le directeur de consulter le ministre des Transports avant de mener certaines réformes qui touchent une grande masse de la population.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)