Spread the love
talon-a-marakech
Patrice Talon à la tribune de la Cop2 2

Depuis le 7 novembre 2016, le Maroc abrite les travaux sur l’Environnement de la Cop 22. Les assises sont la suite de la Cop 21 tenue à Paris il y a un an. La COP 22  est celle de l’innovation en matière d’adaptation et d’atténuation aux effets du changement climatique, et sera l’occasion de développer des outils opérationnels dans ce cadre. Les modalités d’application de l’accord sur le climat signé à Paris lors de la Cop21 et l’agenda des négociations sont à l’agenda de la COP22. En marge de la tenue de la Cop22, un sommet a réuni « une trentaine de chefs d’état africains », le 16 novembre 2016 à Marrakech. Ce sommet devrait porter essentiellement sur les négociations sur le climat, le continent africain étant le plus menacé par le réchauffement climatique. Devant plus de 197 dirigeants du monde, rassemblés au Segment de haut niveau, le président Patrice Talon a proposé mardi dernier á Marrakech, la création au Bénin d’un centre de recherche internationale dans le domaine agricole. Son objectif principal est de contribuer á la réduction des effets négatifs causés par le changement climatique. « Les présentes assises sont l’occasion de donner un contenu concret à l’historique Accord de Paris. Mon souhait est que l’élan collectif et la volonté politique qui ont permis la prouesse de Paris caractérisent également les échanges de Paris », a-t-il souhaité.  Le chef de l’Etat a toutefois relevé, qu’au regard des résultats des réunions techniques et ministérielles préparatoires, « Marrakech ne consacrera pas le début d’une mise en œuvre effective des décisions déjà prises, notamment celles qui portent sur l’adaptation aux changements climatiques, l’accroissement rapides des financements climatiques du Fonds Vert pour le climat ». Pour le Président de la République du Bénin, « aucun pays ne doit être laissé seul face aux changements climatiques et nous devons ensemble travailler à une mise en œuvre efficace et productive de l’Accord de Paris ». Il a aussi déclaré que Marrakech doit être le point de départ de cet élan collectif en faveur de la mise en œuvre équitable de l’Accord de Paris.

Abdourhamane Touré