Spread the love

Vue partielle de la cour du Ceg 1 Apkro-MissérétéLe collège d’enseignement général 1 Akpro-Missérété figure par les trois établissements retenus par l’Office du baccalauréat pour servir de centre de composition pour l’édition 2019 du baccalauréat. Une première pour ce collège crée depuis 1982 grâce au leadership d’un cadre de la localité militant au sein de l’Union Progressiste.

 « Tout est fin prêt pour accueillir des candidats devant passer le baccalauréat 2019 au centre de composition du Ceg 1 d’Akpro-Missérété ». C’est l’assurance que nous a donné Samuel Agossou, directeur dudit collège qui se dit heureux de savoir que cette bataille enclenchée depuis des décennies connaisse un heureux aboutissement en cette année 2019. « Les directeurs qui m’ont précédé ont écrit pour faire la demande mais le Ceg n’a jamais été retenu. A mon arrivée, on a également fait les démarches à l’office du Bac mais Dieu merci cette année on nous a écouté grâce à l’appui du professeur Christophe Gandonou » explique le directeur. En effet, ce collège public ne remplissait pas les conditions pour être retenu les années antérieures. « Ces trois dernières années, nous avons davantage arrangé la situation du collège en terminant la clôture, en arrangeant le laboratoire. Les toilettes des élèves respectent désormais les normes modernes » renseigne Samuel Agossou qui confirme également la disponibilité de l’énergie électrique et de l’eau courante. Une mission de l’Office de Baccalauréat dirigée par le professeur Alphonse da Silva, directeur de l’Office a prospecté le Ceg en  mars dernier avec des recommandations telles que la réfection de certaines salles de classes qui ont été finalement prises en compte par l’administration grâce à l’appui financier de l’un des fils de la localité en la personne de Christophe Gandonou, professeur à l’Université d’Abomey-Calavi. A en croire le directeur du Ceg 1 d’Akpro-Missérété, la sélection du collège dont il a la charge est un plus  pour la commune. « C’est d’abord un prestige pour l’établissement mais également pour la localité. Il y aura un sursaut d’orgueil qui devrait également permettre une amélioration du pourcentage de réussite des élèves du collège aux différents examens. Les élèves ont le devoir de réussir en masse avec l’appui des enseignants pour confirmer les mérites du collège » a-t-il conclu. Le président de l’association des parents d’élèves Venance Gandonou rassure d’ailleurs que des démarches sont actuellement en cours pour permettre aux apprenants de bénéficier des travaux dirigés gratuits pour de bons résultats. Selon les statistiques, 100017 candidats composeront cette année à compter du mercredi 19 juin 2019 sur toute l’étendue du territoire national. Un effectif en baisse de 6% par rapport à celui de l’année dernière qui était de 106499 candidats soit une régression de 6482 candidats.

Marcus Koudjènoumè