Spread the love

nazaire-hounonkpeLes conducteurs de véhicules en état d’ébriété sur les routes devront revoir leur copie. La Police Républicaine a acquis des alcotests électroniques pour détecter le taux d’alcool dans le sang. En attendant le déploiement de ces outils de contrôle, le Directeur général de la Police républicaine, Nazaire Hounnonkpè, prévient la cible. Lire sa déclaration faite sur une télévision de la place. 

« Le gouvernement a, à cœur la préservation de la vie des populations et les cas d’accidents de circulation. Une légère étude a été menée et au nombre des causes, il y a l’usage d’alcool au volant. Prenant conscience de l’enjeu, la Police républicaine a été dotée d’alcotests électroniques, outils modernes de contrôle du taux d’alcool. Ils permettront non seulement de contrôler de façon systématique l’abus de l’alcool au volant, mais également d’éviter les éventuelles réclamations parce que si l’outil n’est pas performant, il peut y avoir des contestations. Avec les alcotests électroniques acquis, nous aurons de précisions sur le taux d’alcool dans le sang des conducteurs et cela éviterait les controverses dès que la loi sera appliquée. J’ai voulu faire ce lancement officiel parce que dans les tout prochains jours, les weekends, toutes les fois que la Police va apprendre qu’il y a cérémonie, nous allons prendre d’assaut les axes routiers et les contrôles seront systématiques. C’est une manière d’aider les populations à faire économie au lieu d’aller gaspiller l’argent dans les boissons. Nous allons les aider à investir dans des choses plus sérieuses. Je prie la presse de faire large écho. Désormais, à chaque cérémonie, il y aura un contrôle du taux d’alcool pour les conducteurs. Dans tous les cas, la Police républicaine ne va pas se décourager. Elle va assurer la sécurité des Béninois contre leur volonté ».

 Transcription AT