Spread the love

orden-allasatinL’émission sociopolitique « Cartes sur table », de Océan Fm a reçu comme invité dimanche 17 février 2019, le député Orden Alladatin. Membre de la Commission des lois à l’Assemblée nationale et membre fondateur du parti Union progressiste, il a salué le travail abattu par le Ministère de l’intérieur en ce qui concerne l’étude des dossiers d’enregistrement des partis politiques aux prochaines élections législatives.

Le député Orden Alladatin, apprécie à sa juste valeur le travail abattu par le ministère de l’intérieur dans le cadre de l’enregistrement des partis politiques conformément à la réforme du système partisan. A l’en croire, c’est pour la première fois que le Ministère fait un travail aussi impeccable. Selon ses dires, les irrégularités observées ne sont pas forcément des fautes manifestes qui témoignent d’une certaine légèreté. « Nous avons des militants d’une certaine circonscription dont la pièce requise n’est pas délivrée par l’autorité qui devrait le faire. Il faut courir et justifier ça. Cela ne dépend pas de nous. Des gens qui sont dans un village A au regard d’un certain nombre de difficultés, ont fait signer leurs attestations de résidence par le délégué du village B.c’est tout ça que le ministère de l’intérieur a noté. Alors, il faut une autre course contre la montre pour se mettre à jour par rapport à ça. Ce n’est pas forcément des fautes manifestes», a-t-il fait remarquer. Reconnaissant la pertinence des irrégularités relevées, il préconise que les uns et les autres y remédient.« Pour constituer des dossiers des associations, chacun sait ce qu’il faut faire, mais par le passé, on ne le faisait pas. « Moi je pense que le temps ne nous attend pas.C’est pour ça que chaque jour qui passe, n’est pas bon pour les partis politiques. Quand on a eu ces notifications, tout le monde s’est plié en quatre pour qu’on puisse déposer le plus tôt possible, parce qu’on ne sait jamais ce qui peut se glisser dedans encore comme coquille », a-t-il conclu.

 Léonce Adjévi