Spread the love

Jean-Claude HoussouLe ministre de l’Energie a entrepris dans la nuit du mercredi 12 septembre au jeudi 13 septembre 2018 une visite de terrain pour apprécier l’éclairage public de plusieurs artères d’Abomey-Calavi, de Cotonou et de Porto-Novo. Jean-Claude Houssou était accompagné de plusieurs cadres de son département ministériel.

Le périple du ministre de l’Energie a démarré par sa descente à la préfecture du Littoral. Jean-Claude Houssou a voulu faire ses civilités au préfet Modeste Toboula avant sa tournée. Il sonnait 21 heures 47 minutes lorsque la délégation ministérielle a été reçue par le préfet. Les deux hommes en présence de Augustin Houessinou, premier adjoint au maire de Cotonou, ont échangé quelques minutes avant de faire le tour de la ville de Cotonou.  Des arrêts ont été marqués au carrefour du Port Autonome de Cotonou, à Bar Tito. Cap fut mis sur la commune d’Abomey-Calavi avec un arrêt à la centrale de Maria-Gléta où attendait le préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia. Il était question de prendre connaissance, à cette étape, du dispositif mis en place, en cas de défaillance dans la fourniture de l’énergie provenant de la Communauté électrique du Bénin, Ceb. De retour de Calavi pour Cotonou, la délégation a croisé le convoi transportant l’un des moteurs de la centrale thermique de 120 MW à Maria-Gléta sur le tronçon carrefour Iita-Tankpè. Après arrêt, Eméric Tokoudagba, coordonnateur du projet Maria-Gléta 2, a fait savoir que c’était le dernier moteur des 07 qui est transporté avant le démarrage du transport des alternateurs les jours à venir. La délégation conduite par Jean-Claude Houssou, arrivée au carrefour « le Bélier » de Cotonou aux alentours d’une heure du matin,  jeudi 13 septembre, a marqué un autre arrêt pour faire à la presse le bilan à mi-parcours de la visite des artères ayant bénéficié de la pose de lampadaires dans la ville de Cotonou. A en croire le préfet Modeste Toboula, la ville de Cotonou a reçu un important investissement en termes d’éclairage public ces derniers mois. Ce qui, selon lui, a permis le recul des actes de braquage ou de banditisme. L’autorité préfectorale a souhaité que l’effort soit poursuivi afin que toute la ville soit illuminée dans les moindres recoins. Motif de satisfaction également du côté de 1er adjoint au maire de Cotonou qui a remercié le gouvernement, notamment le Chef de l’Etat, Patrice Talon à travers les différents efforts consentis. « Quand Cotonou se porte mieux, c’est tout le Bénin qui en est fier et nous sommes disposés à accompagner toutes ces initiatives louables », a affirmé Augustin Houessinon. Le ministre de l’énergie a expliqué pour sa part que le président de la République, Patrice Talon, ne s’est pas trompé en décidant de la réhabilitation de l’éclairage public dans les villes et villages du Bénin. Jean-Claude Houssou a ajouté que l’éclairage public n’est que dans sa première phase avec le démarrage de la deuxième phase qui est imminent. Il a également précisé qu’avec le projet asphaltage, toutes les rues ciblées seront aussi illuminées. Laurent Tossou, directeur de la société béninoise de l’énergie électrique, appuyé par d’autres techniciens, ont expliqué le choix de la société qui consiste à privilégier désormais l’installation des fils électriques par voie aérienne plutôt que souterraine pour éviter les cas de vol de câbles.

 Porto-Novo retrouve ses lettres de noblesse

 La dernière étape de la visite de terrain du ministre Jean-Claude Houssou fut la ville de Porto-Novo. Comme à Cotonou, le premier arrêt a été marqué à la préfecture de la capitale où attendait le représentant du préfet, le Directeur régional Ouémé de la Société béninois d’énergie électrique, Calixte Kiti, et le deuxième adjoint au maire de la municipalité, François Ahlonsou. Boulevard de la préfecture, Beau rivage, rue les Manguiers, Eglise Notre Dame, commissariat central, Catchi-Nadjo, Dangbéklounon, Voie Y sont, entre autres, tronçons empruntés par la délégation ministérielle. Au total, plus de vingt kilomètres de routes illuminées dans la capitale béninoise. Le 2ème adjoint au maire a estimé que le gouvernement et son chef viennent de faire un pas important dans la réhabilitation de la ville de Porto-Novo. Au sujet de la voie du cinquantenaire qui jusque-là n’est pas éclairée, le ministre a rassuré les uns et les autres sur l’évolution des travaux. « Nous travaillons à améliorer le quotidien de nos populations. Nous travaillons de jour comme de nuit et nous sommes persuadés que l’engagement du chef de l’Etat sera tenu jusqu’au bout pour le bonheur des habitants de Porto-Novo »,a-t-il confié. Le directeur régional Ouémé de la Société béninois d’énergie électrique Sbee, Calixte Kiti, a affiché sa satisfaction de voir le sourire sur le visage des citoyens de Porto-Novo, même s’il reste encore à faire.

 Marcus Koudjènoum