Spread the love
CHANTIER
Chantier de construction du Datacenter national

La ministre de l’Economie numérique et de la communication était sur le plateau de la télévision nationale le mercredi 11 avril 2018. Aurélie Adam Soulé Zoumarou s’est exercée à faire le bilan des 2 années de gestion dans son secteur. Elle a démontré le lien entre le numérique et l’ambition du Chef de l’Etat de faire du Bénin un pays moderne dans tous les secteurs.

La vision du gouvernement par rapport à l’Economie numérique est portée par 6 projets phares dans le Programme d’actions du gouvernement (Pag). Il s’agit du déploiement de l’internet Haut débit et très Haut débit sur l’ensemble du territoire national, de la migration de la diffusion analogique vers la Télévision numérique terrestre (Tnt), de la généralisation de l’usage du numérique par l’éducation et la formation, de la généralisation de l’e-commerce, de la promotion et du développement de contenus numériques et de la mise en œuvre de l’administration intelligente. Sur la télévision nationale hier, la ministre de l’Economie numérique et de la communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou a précisé l’objectif de l’Exécutif qui est d’atteindre 80% de pénétration du territoire national pour l’internet Haut débit à l’horizon 2021. Pour atteindre ledit objectif, il faut le maillage du territoire national en fibre optique. Ce processus de maillage est en cours (Phase 1) avec des résultats encourageants. Cette première phase a permis la réhabilitation de dorsale nationale avec 1983 km de fibre optique pour une accessibilité facile à l’internet au niveau des communes. Ainsi, 67 sur les 77 communes du Bénin ont aujourd’hui un succès direct à la fibre optique. De plus, il est prévu le déploiement de 300 km supplémentaires pour faciliter l’accès à la fibre aux utilisateurs. Egalement, il est question de la densification du réseau existant sur certaines villes à forte demande grâce à la  Phase 2du Projet. Cela permettra de raccorder des sites de la Tnt et de compléter l’ensemble des antennes 4G Lte. La phase 3 quant à elle permettra le raccordement des communes restantes et de créer une boucle de sécurisation pour éviter les désagréments entre villes en cas de coupure de câbles. Elle prévoit une boucle qui ira de Cotonou à Djougou.

Bénin Télécom et le coût de l’internet

La mise en place de la technologie du Haut débit et du très Haut débit permet à Bénin Telecom de proposer des services à des coûts plus faibles que ceux qui sont actuellement pratiqués. Le gouvernement Talon, dans sa politique de promotion de  l’internet pour tous, avait lancé un nouveau catalogue des prix. Cette baisse des prix chez Bénin Télécom agira directement chez les opérateurs finaux. Ainsi, l’investissement lourd qui est fait aujourd’hui ne sera pas supporté par le consommateur final, car il y aura un effet d’économie d’échelle (les fournisseurs d’accès internet et les opérateurs mobiles ont recours aux infrastructures de qualité. Ce qui engendre l’augmentation de la clientèle et la diminution des coûts des services). Aujourd’hui, le Bénin est à 40% de taux de pénétration (majoritairement internet mobile), alors que d’autres pays sont à 60 voire 70% et des applications nécessitent une bonne qualité d’internet fixe. A l’achèvement des travaux, le Bénin sera compétitif en termes de qualité et de coût avec les pays comme la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Donald Kévin