Spread the love

ananasL’ananas béninois est une merveille. Cela se sait depuis des années. Le label béninois est assez prisé, mais a chuté avec le temps, surtout avec les mauvaises politiques mises en œuvre. Avec l’avènement du régime du nouveau départ, ce secteur a été totalement restructuré. La Commune, bastion de l’ananas au Bénin (Allada) a été renforcée. En fait, le sol d’Allada donne une saveur inégalable pour le pain de sucre. Les chiffres sont intéressants. En 2016, la production était de 244 230 tonnes avec 85 170 tonnes transformées en jus pour le marché local, 1020 tonnes contrôlées et certifiées dont 832 tonnes placées sur les marchés de l’Union européenne en 2017. Pour donner à ce secteur toute son importance, le régime œuvre à une production exponentielle. 10 000 vitro-plants sont livrés par la recherche pour accroître la disponibilité en rejets. Le rendement est porté de 50 tonnes à l’hectare à 59,58 tonnes à l’hectare (prévision de 60t/ha). La grande action du gouvernement, c’est la promotion de l’ananas sur le marché international. De grandes actions de promotion du pain de sucre sur le marché européen et dispositif sont en cours d’installation pour l’augmentation du volume des exportations (palettisation, scannage adapté, chambre froide à l’aéroport).

AT