Spread the love
hector_hounkpe
Eric Hector Hounkpè met le Fitheb à la disposition des créateurs pour faire connaître leurs oeuvres

« Tous au Fitheb ». C’est le projet par lequel le Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb) a décidé de mettre gracieusement ses salles à la disposition des créateurs et du public. Jeudi 16 mars 201 au siège du Fitheb, le Dg/Fitheb, Erick Hector Hounkpè a partagé avec la presse et les créateurs les objectifs de ce projet.

Tous les mardis, mercredis et jeudis entre 13h et 14h puis 19h et 21h, les salles du Fitheb seront gratuitement ouvertes aux créateurs et au public. Des animations culturelles y seront programmées durant toute l’année. Ceci, grâce au projet « Tous au Fitheb » né de la détermination du Dg/Fitheb, Erick Hector Hounkpè, à conquérir le public et à donner une meilleure visibilité au Fitheb. Le projet « Tous au Fitheb » s’inscrit, à l’en croire, dans la création du réseau créateurs-salles-public. Il s’agit d’offrir aux créateurs des domaines du théâtre, de la poésie, du conte, de la musique traditionnelle et de la danse, un espace privilégié d’expression avec une programmation qui les intègre à la nouvelle dynamique du Fitheb, celle de participer à la redynamisation de l’animation artistique nationale. Il est aussi question d’offrir aux populations environnantes du Fitheb des moments de distraction saine et ce faisant d’accroître la visibilité du Fitheb. « Pour moi, l’objectif c’est de poursuivre le travail de médiation culturelle pour la rentabilité économique du Fitheb », a fait savoir Erick Hector Hounkpè. « Il ne faut pas attendre que la biennale arrive avant de faire connaître le Fitheb au public. Il faut aller chercher le public où il se trouve, l’entretenir et le fidéliser », a-t-il ajouté. Ce projet vise trois cibles correspondant aux caractéristiques de la zone d’ancrage du Fitheb. Il s’agit d’une cible sociale faite d’apprenants, d’une cible administrative composée de fonctionnaires et d’une cible commerciale composée de tous ceux qui fréquentent la zone pour raison commerciale. Pour les créateurs présents, l’initiative est opportune et comporte de nombreux avantages, bien qu’elle soit à caractère gratuit pour le moment. « C’est comme un investissement. Je sème et je récolte. Je crée aujourd’hui, je diffuse et j’attends les bénéfices. Les artistes qui sont connus aujourd’hui et se vendent aisément ont consenti, par le passé, à des sacrifices…», a indiqué le comédien Humbert Boko. Le projet « Tous au Fitheb » est ainsi mis en route et attend les créateurs pour s’animer continuellement. L’appel à inscription est déjà lancé  et les créateurs désireux de faire connaître leurs œuvres sont invités à s’inscrire à la direction du Fitheb ou en ligne sur le site www.fithebenin.com du 15 au 29 mars. Tous les inscrits sont conviés à prendre part à la séance d’information qui aura lieu vendredi 31 mars 2017 au siège du Fitheb. Il est à noter que le Fitheb dispose de 2 salles. Une grande salle pouvant accueillir plus de 400 personnes et dotée d’un décor et d’un confort adéquat pour les représentations théâtrales et tout autre événement artistique.

APA