Spread the love
lucien kokouC’est au détour d’un dîner de presse que les cadres du ministère desenseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle ont fait le bilan de l’année académique 2016-2017. C’était le jeudi 27 juillet 2017 à l’hôtel Qualimax à Cotonou.
Faire le point des différentes activités menées au cours de l’année académique qui s’achève et faire des projections sur l’année à venir. C’est l’objectif de ce déjeuner-débat de restitution. En effet, les résultats de fin d’année sont satisfaisants et sont donc le fruit d’efforts consentis par les apprenants, a fait savoir Lucien Kokou. Le Bepc a produit 50,56% contre 16% en 2016. La prise de plusieurs textes destinés à débarrasser les établissements de toutes formes de corruption et de malversation, le rétablissement et le respect de la liste d’aptitude dans le cadre des nominations  des responsables (ce qui réduit les frustrations et améliore la qualité des relations de travail), le redéploiement d’enseignants en service dans les directions, le recrutement d’enseignants qualifiés et d’autres actions ont été entreprises au cours de l’année académique. « Tout cela a permis de créer un environnement incitatif pour révéler les compétences des acteurs de l’école », a ajouté le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Les cadres à divers niveaux du ministère, le cabinet du ministre, les inspecteurs et conseillers pédagogiques ont tous répondu présent à ce bilan de fin d’année. Au titre de l’année académique qui s’achève, des actions fortes ont été également engagées au profit de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. On note, la formation de type dual et l’insertion des jeunes dans l’emploi, la dotation des lycées agricoles en équipement et matériel notamment des tracteurs. Comme perspectives, 05 centres incubateurs de formation professionnelle et d’apprentissage seront ouverts dans le but d’améliorer l’employabilité  des formés et de les conduire vers le marché de travail, l’ouverture des centres d’alphabétisation dès l’année académique prochaine en fonction des catégories socioprofessionnelles ciblées dans les filières de relance de l’économie. Le ministre Lucien Kokou a invité ses collaborateurs à beaucoup plus d’efforts afin d’améliorer, au cours de l’année académique à venir, les résultats obtenus en 2017.
 
Spéro Ahoussinou
(Coll)