Spread the love

Faustin-Aissi-e1451126437316-775x437L’enseignant-chercher à l’Université du Littoral Côte d’Opale (Ulco) en France, Faustin Aïssi, était l’invité de l’émission « Ma part de vérité » de Golfe télévision, dimanche 23 septembre 2018. Il a fait le tour d’horizon de l’actualité nationale, en l’occurrence l’annulation par le gouvernement de la taxe sur l’Internet.

L’Internet et les réseaux sociaux en particulier ne seront plus taxés jusqu’à nouvel ordre. Cette décision du gouvernement d’annuler l’application du décret 2018-341 du 25 juillet 2018 portant introduction d’une contribution sur la consommation des services de communications électroniques, a rencontré un écho favorable au sein de la population. Reçu sur l’émission « Ma part de vérité » de Golfe télévision, dimanche 23 septembre 2018, Christophe Aïssi a salué la promptitude avec laquelle le chef de l’Etat s’est saisi du dossier. Selon lui, cela montre que le président Patrice Talon est à l’écoute de son peuple. Il a expliqué que ce n’est pas le gouvernement qui a fixé les prix de ces services de communication, mais les opérateurs Gsm. « Certes, le gouvernement a décidé de prélever des taxes sur les communications électroniques, mais les opérateurs ont exagéré dans l’application de cette décision », a-t-il déclaré. L’invité a souligné que le gouvernement a besoin de beaucoup de moyens pour faire du Bénin la plateforme numérique de l’Afrique de l’Ouest. Mais, ce qui s’est passé ces derniers jours, n’accompagne pas la vision du numéro 1 Béninois, a confié le professeur. C’est pourquoi, il a décerné un satisfecit au Chef de l’Etat et son gouvernement pour avoir eu l’humilité d’annuler ce décret qui n’est favorable à personne. Il a invité le président Patrice Talon à veiller à ce qu’un consensus soit trouvé au niveau des prix pour le prochain décret.

Donald Kévin

Gayet (Stag)