Spread the love
tt-benin
Le représentant de la Fédération Tt-Bénin prône une meilleure gestion des parcs

La Fédération Tt-Bénin sort de sa réserve. Ce creuset regroupant l’Association des guides voyageurs (Agv-Bénin), le Syndicat national des travailleurs de transport de passagers au Bénin (Synattrap-Bénin) et assimilés n’a qu’une seule prière désormais : une gestion plus optimale des parcs arrêts bus et transports urbains. La réalisation de ce vœu, selon les membres, passe par le respect des décisions des autorités préfectorales dans ce sens. Une responsabilité qui incombe aux maires des départements de l’Atlantique, du Littoral et autres. En fait, dans le but d’assurer une bonne politique de gestion des parcs, les Préfets desdits départements avaient instruit les maires à prendre un certain nombre de mesures. D’après le président de la Fédération Myriaque Dakpo, ces différents actes pris par la tutelle préfectorale ne sont pas respectées par la plupart des maires. « Je ne comprends pas pourquoi les autorités des villes de Cotonou, d’Abomey-Calavi, et autres ne veulent pas simplement mettre en exécution les décisions préfectorales qui, pourtant, ne visent qu’une meilleure gestion des parcs, des arrêts bus, des transports urbains et interurbains, des transports de passagers, etc. à travers le pays », s’est-il interrogé. Face à l’inaction des maires et Chefs d’arrondissements des Communes concernées, il a lancé un appel aux autorités préfectorales afin qu’elles donnent des instructions appropriées pour une prise diligente d’actes dans ce sens. « La Fédération Tt-Bénin n’attend que ces actes pour jouer sa partition et démonter sa détermination dans la réussite des réformes gouvernementales dans le secteur des transports », a-t-il fait savoir. Myriaque Dakpo n’a pas manqué d’exhorter tous les membres de la Fédération ainsi que les transporteurs du Bénin à se faire enrôler pour le compte de l’opération de Recensement à vocation d’identification de la population (Ravip) qui s’achève à la fin de ce mois.

 HA