Spread the love
eau jc houssou
Le ministre Jean-Claude Houssou procédant au lancement de l’Atelier

Le gouvernement fait de l’accès à l’eau potable pour tous une de ses priorités. Le vendredi 23 juin 2017, un atelier de validation du Plan directeur de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural (Pdaep Mr) visant à soulager 5,7 millions de Béninois a été organisé à Cotonou. C’était avec le soutien de la Banque mondiale.

Comment faire pour offrir de l’eau potable aux populations béninoises, surtout celles des milieux ruraux, en vue d’atteindre avant terme les recommandations des Nations-unis en ce qui concerne l’accès universel à l’eau potable à l’horizon 2030. C’est en fait le but visé par l’atelier de validation du Plan directeur de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural (Pdaep Mr) organisé vendredi dernier à Cotonou avec le soutien de la Banque mondiale. C’était en présence des partenaires techniques et financiers, des maires des Communes du Bénin, des universitaires, des partenaires sociaux, des cadres de l’administration etc. Dans son mot de bienvenue, le président du comité technique chargé du suivi du processus d’élaboration du Pdaep a remercié les uns et les autres pour le travail abattu. Safari Ibouraïma a rappelé le processus suivi jusqu’à la tenue de cet atelier avant d’inviter chacun à des réflexions profondes et fécondes. Avant d’ouvrir officiellement les travaux, le ministre de l’Energie, de l’eau et des mines (Meem) a exprimé sa joie d’être le témoin vivant d’une telle activité à travers laquelle il voit beaucoup d’engagements au service des populations. Et le gouvernement du président Patrice Talon s’y retrouve parfaitement à travers son Programme d’Actions (Pag 2016-2021) dans le secteur de l’eau.
 De l’eau potable pour 5,7 millions de Béninois
 Pour Jean-Claude Houssou, parmi les sept grands projets de son département ministériel, trois concernent l’eau. Il s’agit de « Moderniser et développer l’exploitation responsable des ressources hydrologiques, donner accès à l’eau potable à l’ensemble des populations rurales et semi-urbaines et développer les capacités de production et de distribution en milieu urbain et périurbain ». Car, 5,7 millions de Béninois n’ont pas accès à l’eau potable. Ce qui a poussé le Gouvernement du Nouveau départ à envisager d’atteindre l’objectif des nations-Unis 10 ans avant l’échéance. Autrement dit, l’accès universel à l’eau potable sera une réalité à l’horizon 2021, et non en 2030 comme le voudrait cette haute institution. Pour y arriver, il faut investir près de 519 milliards FCfa. Et cela nécessite des réformes profondes. D’où la création par décret d’une Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural dont les activités seront lancées dans le mois de juillet 2017, a expliqué le ministre en charge de l’Eau. Pour lui, les résultats qui sortiront de cet atelier sont très attendus par le gouvernement.  « Je sais que vous êtes tous des experts rompus à la tâche, et je suis persuadé que de vos réflexions sortiront des recommandations et résolutions pratiques et pertinentes pour le développement accéléré des infrastructures d’eau potable en milieu rural », s’est rassuré Dona Jean-Claude Houssou. Il a remercié tous les partenaires stratégiques, et surtout la Banque mondiale pour son soutien permanent au secteur de l’eau et à l’opérationnalisation de l’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural.
Il faut signaler qu’au cours de ce séminaire, les grandes lignes du Programme d’actions et de réformes du Gouvernement pour le sous-secteur Approvisionnement en eau potable : vision, stratégie, approche et plan de mise en œuvre, le projet de document du Pdaep Mr (Synthèse de l’état des lieux, principes et priorité et plan directeur) ont été présentés sous la supervision éclairée de Moïse Achille Houssou, Chef département du Bureau d’analyse et d’investigation (Bai) basé à la Présidence de la République.
L’atelier a pris fin dans la même journée avec de nombreuses recommandations et résolutions visant à atteindre l’objectif majeur qui est de fournir l’eau potable aux populations en zones rurales et périurbaines.