Spread the love

Eau-potableLe gouvernement a autorisé la signature de six marchés dans le cadre du Projet d’approvisionnement en eau potable en milieu rural et d’assainissement des eaux usées urbaines (Peprau). C’était au cours du Conseil des ministres d’hier mercredi 29 août 2018.

L’Exécutif maintient le cap dans sa politique d’accès à l’eau potable pour tous d’ici à 2021. En effet, le Conseil des ministres du mercredi 29 août 2018, a autorisé la signature de six marchés dans le cadre du Projet d’approvisionnement en eau potable en milieu rural et d’assainissement des eaux usées urbaines (Peprau). Il s’agit de la signature de six contrats avec six firmes locales ayant des compétences avérées dans le secteur. La signature de ces contrats permettra à douze communes de bénéficier de l’assistance-conseil des six firmes locales sélectionnées. Ces contrats visent la réhabilitation, la densification et l’extension de soixante (60) adductions d’eau villageoises, pour alimenter en eau potable en milieu rural, environ 150.000 nouveaux bénéficiaires. Il faut rappeler que l’objectif du Peprau, après sa restructuration, est la gestion professionnalisée des adductions d’eau villageoises réparties dans tous les départements du pays, par des transactions de type Partenariat public-privé (Ppp), suivant le modèle de concession subventionnée. La professionnalisation et la quête de performance à travers ces contractualisations permettront de toucher directement les premiers bénéficiaires que sont les populations. Une fois encore, le gouvernement affiche sa volonté de consentir des investissements massifs dans les secteurs vitaux du pays. C’est un pas considérable dans l’atteinte des objectifs du développement durable (Odd).

 

Donald Kévin Gayet

(Stag)