Spread the love

picupL’Association interprofessionnelle du coton (Aic) a offert deux véhicules pick-up double cabines au Centre de recherche agricole Coton et Fibres de l’Institut nationale des recherches agricoles du Bénin (Cra/Inrab). Le Secrétaire permanent de l’Association, Dr Alexis Hougni, a procédé à la remise officielle des clés des matériels roulants hier mercredi 26 décembre 2018, au siège de l’Association.

La contribution de  la recherche à la qualité de la fibre n’est plus à démontrer. Cet apport scientifique est reconnu par l’Association interprofessionnelle du Coton (Aic) qui pose un acte significatif dans l’accompagnement des acteurs de la science que sont les chercheurs. A travers les matériels roulants que l’Association a offerts au Cra/Inrab hier, les chercheurs du Centre de recherche agricole Coton et fibrespourront effectuer les différentes descentes consacrées à la recherche dans de meilleures conditions.Dr Alexis Hougni,Secrétaire permanent de l’Aic, a déclaré que le mariage entre la profession cotonnière et la recherche date de longtemps. La cérémonie d’hier n’est donc qu’un acte qui vient consolider ce vieux partenariat appelé à fructifier. En offrant ces matériels roulants, l’Aic,à en croire le  Secrétaire permanent, entend permettre aux chercheurs de se déplacer et d’assurer la coordination des 19 centres permanents d’expérimentation (Cpe) et fermes répartis sur l’ensemble du territoire nationale. « Ce don vient compléter la subvention habituelle de 200 millions de Fcfa que l’Association interprofessionnelle du coton alloue annuellement à la recherche coton et fibres pour ses activités », a-t-il ajouté.  Au-delà de cette contribution substantielle, l’Aic compte appuyer significativement la recherche coton et fibres à travers un vaste programme d’accompagnement. « Ainsi, nous envisageons de réhabiliter le laboratoire d’entomologie de Can qui est dans un état de délabrement avancé. Nous prévoyons également de réhabiliter et d’équiper la chambre froide de conservation des souches et semences de coton basée à Parakou », a-t-il laissé entendre. Assez ému par le geste de  l’Aic, le Directeur général de l’Inrab, Adolphe Adjanohoun, a exprimé sa gratitude et a aussi souligné la responsabilité de  son institut. «  Je suis très heureux que ce soit un premier pas dans la série de renforcement de capacités que vous envisagez. Je m’engage non seulement à veiller à ce qu’une utilisation judicieuse soit faite, mais je m’engage à ce que la recherche se fasse avec qualité pour que le mariage dure aussi longtemps », a-t-il témoigné. Le Directeur de cabinet du ministère de l’Agriculture, Bonaventure Kouakanou, a mis l’accent sur l’importance de la recherche dans le processus de développement. Il a salué la contribution de l’Aic et réaffirmé l’engagement du gouvernement pour la promotion de la recherche agricole.

 AT