Spread the love

Visite hôpitauxLe ministre de la Santé; Benjamin Hounkpatin, a procédé à la remise de matériels et d’équipements médicaux aux formations sanitaires du Bénin. La cérémonie a eu lieu, jeudi 13 décembre 2018 au Centre hospitalier universitaire de la mère et de l’enfant de la lagune (Chumel) à Cotonou.

Les formations sanitaires ont reçu des matériels et des équipements médicaux pour améliorer la qualité des soins. Cette action entre dans le cadre de la mise en œuvre du le Programme d’appui à la santé maternelle et infantile (Pasmi) financé par la France à travers l’Agence française de développement (Afd). Ces matériels sont regroupés en cinq catégories. Il s’agit des instruments chirurgicaux, des pièces d’éléments divers et d’équipements, des pièces d’équipements et de réanimation néonatale, des équipements des soins obstétricaux et néonataux, et des équipements de technique opératoire.Avant la cérémonie de remise, le ministre et les Partenaires techniques et financiers (Ptf) ont effectué une descente dans trois centres : (Chumel de Cotonou, l’hopital de Mènontin et le Centre hospitalier universitaire de zone d’Abomey-Calavi). Cette visite consiste à vérifier l’utilisation qui est faite des matériels et équipements déjà mis à disposition du personnel. Selon Benjamin Hounkpatin, le gouvernement a pour ambition d’offrir des soins de qualité aux populations. « Nous sommes satisfaits déjà de l’amélioration des conditions de travail du personnel », a-t-il déclaré. A l’en croire, ces matériels et équipements renforceront la qualité de la césarienne, de la réanimation néonatale, de l’accessibilité des soins obstétricaux et néo-natals et de l’offre et de la demande liés à la planification familiale. Pour sa part, Véronique Brumeaux, Ambassadrice de France près le Bénin, a indiqué que le Pasmi vise à soutenir l’émergence d’une dynamique démographique favorable au développement du capital humain.A son avis, il n’y a de richesses que d’hommes. Le programme a également permis de former 1200 agents de santé, techniciens et ingénieurs des laboratoires d’analyse biomédicales. Un centre de simulation gynéco-obstétrique construit au Chumel de Cotonou grâce au Pasmi a été inauguré.

 Benjamin Douté

(Stag)