Spread the love
sourds
Bintou Chabi Adam Taro avec les élèves sourds d’Akogbato

La ministre des affaires sociales et de la microfinance effectue une descente dans les Centres d’accueil et de protection des enfants (Cape) et Centres de formations professionnelles des personnes handicapées (Cfpph) des départements de l’Atlantique et du Littoral. Lundi 28 mai 2018, Bintou Chabi Adam Taro était à l’Organisation internationale koweïtienne, Direct Aid-Bénin, à l’école des sourds d’Akogbato sise dans le 12ème arrondissement de Cotonou puis  à « Terre des hommes ».

Apporter le soutien du gouvernement et exprimer l’attachement du président Patrice Talon aux enfants en situation difficile et aux personnes handicapées de l’Atlantique et du Littoral. Tels sont les objectifs de la tournée engagée par la ministre des Affaires sociales et de la microfinance, Bintou Chabi Adam Taro, dans les Centres d’accueil et de protection des enfants (Cape) et Centres de formations professionnelles des personnes handicapées (Cfpph). A Direct Aid Bénin, première étape de visite, la ministre a réitéré l’engagement du gouvernement à soutenir les initiatives humanitaires et sociales. L’autorité a eu droit à une visite guidée des locaux de cette organisation koweïtienne. De l’hôpital à l’école primaire en passant par le cours secondaire et l’internat, tout a été visité. Le Représentant résident de l’Ong Hamid Elabsodi, a témoigné sa joie de recevoir la délégation ministérielle. Cette visite, selon lui, traduit l’attachement du gouvernement à la promotion des actions sociales. La ministre et sa suite se son, par la suite, rendus à l’école des sourds d’Akogbato. Bintou Chabi Adam Taro y était pour constater, de visu, l’environnement dans lequel étudient les handicapés auditifs et leur apporter le soutien gouvernemental. A « Terre des Hommes », une organisation présente au Bénin depuis 1974 et menant des actions dans les domaines de la santé de la mère et de l’enfant et la protection de l’enfant, Patricia Elisabeth Pierre, chef de délégation Bénin/Golfe de Guinée, a exprimé sa reconnaissance à l’endroit du Ministère pour son soutien constant. De son avis, la mission « Terre des hommes » n’a pu connaître de succès que grâce à la collaboration fructueuse qui a toujours existé entre les deux institutions.

 Pfcom-Dcom/Masmf