Spread the love
Lotissement-Parakou
Le maire et son équipe présents sur le terrain au lancement des travaux

Après deux ans de suspension, le maire de Parakou, Charles Toko a procédé lundi 9 avril 2018, à la relance des travaux de lotissement à Bakou-N’kparou dans le 3ème arrondissement de la ville.

 Les travaux de lotissement ont repris avec sérénité à Parakou. C’est le maire de Parakou, Charles Toko, qui a procédé en personne au lancement officiel des travaux à Bakou-N’kparou, dans le 3ème arrondissement. A cette occasion, le Premier adjoint au maire a confié que c’est dès la prise de fonction du maire et vu les problèmes auxquels les propriétaires terriens et les présumés acquéreurs de parcelles étaient confrontés par rapport au lotissement que l’autorité s’est vu obligée de commanditer un audit. Il a fait comprendre que c’est suite à cette mesure que les travaux de lotissement sont en train d’être relancés au grand bonheur des populations. Ibrahim Chabi Mama a également précisé que le lotissement est un acte de développement. Car, a-t-il martelé, sans lotissement il ne saurait y avoir de voies et sans les voies, il ne peut y avoir d’écoles, de centres de santé, d’eau et d’électricité. Il a ensuite rappelé que le Pag du président Patrice Talon a prévu assez de projets pour la municipalité de Parakou. Aux bénéficiaires desdits travaux, Ibrahim Chabi Mama a fait savoir que les frais de lotissement qui étaient entre-temps à 90 000 FCfa passent désormais à 100 000 FCfa comme l’exige la loi de finances 2018 et que les frais d’assainissement de la ville sont fixés à 12 000 FCfa. Il a surtout insisté sur le fait que seuls ceux qui auront payé tous les frais pourront être recasés. Le porte-parole des géomètres Séïdou Awali, quant à lui, a déclaré que c’est un plaisir pour tous les cabinets de constater l’effectivité de la reprise des travaux. Tout en félicitant le maire Charles Toko et son équipe pour avoir été à la hauteur des difficultés qui entouraient le lotissement à Parakou, Séïdou Awali a pris l’engagement, au nom de ses pairs, de ne ménager aucun effort pour appuyer l’équipe municipale en vue de la réussite de la mission à elle confiée par les populations. Selon lui, en amont de la démocratie, il y a la bonne gouvernance. Cette bonne gouvernance, a-t-il dit, exige de tous les cabinets le respect des règles d’éthique et de déontologie. Le chef quartier de Bakou-N’kparou a, au nom de ses administrés, fait la promesse d’une bonne collaboration en vue de faciliter le bon déroulement des travaux. Il est à noter que 10 zones sont concernées par cette phase. Il s’agit de Moustalifa 2, Bakou-N’kparou tranche A et B, Kpassagambou, Tibona, Baka sud, Kokoma, Korobororou, Tourou 3 et Bakpérou.

 Noël Tètègou (Stag)