Spread the love
Lazare Sèhouéto et les siens ont dénoncé la politique de l'autruche du gouvernement
Lazare Sèhouéto et les siens ont dénoncé la politique de l’autruche du gouvernement

La situation politique nationale est devenue confuse depuis quelques jours. Elle   s’enlise, et la non-organisation des élections devient une préoccupation inquiétante. C’est ce qui ressort de la conférence de presse organisée, vendredi 19 décembre 2014, par la Plate-forme des forces démocratiques, au Chant d’oiseau à Cotonou.

L’impasse politique actuelle ne serait pas désespérante, si on ne notait, de plus en plus, ici et là, des voix qui jettent de l’huile sur le feu. Selon les conférenciers de la Plate-forme des forces sociales et politiques de ce vendredi, « la communication tonitruante du gouvernement », est une source de perturbation suffisamment dangereuse. Pour Lazare Sèhouéto, il devient d’ailleurs, évident que « Yayi Boni et ses partisans persistent dans leur politique de diversion et de remise en cause des acquis du peuple béninois, à savoir un système démocratique pluraliste, et des élections régulières et transparentes ». La Plate-forme dénonce surtout, l’irresponsabilité et la politique de l’autruche pratiquée par les Fcbe. A cela, vient s’ajouter le report de la date de la mise à disposition de la liste électorale par le Cos-Lépi. Précédemment attendue pour le 17 décembre 2014, la liste électorale, aux dires du président du Cos-Lépi, ne serait finalement disponible qu’en février 2015. Pour la Plate-forme, cette annonce faite sur une radio, par le président Sacca Lafia frise l’amateurisme, et démontre son manque de volonté de mettre à la disposition de la Céna, la liste électorale provisoire. Face à cette situation grave, font-ils remarquer, il devient indispensable que les forces politiques opposées au dilatoire et à la politique du pouvoir Fcbe et alliés, redoublent de vigilance. Pourtant, la Plate-forme se dit prête à participer au Comité préparatoire du dialogue proposé par le gouvernement, dès le lundi 22 décembre 2014. Mais, comme préalables, elle exige que l’Ortb soit davantage accessible à la contradiction apportée par l’opposition, et le vote d’une loi dérogatoire, modifiant l’article 18 du Code électoral, dans le sens de la transmission à la Cena au plus tard le 31 décembre 2014, des bases de données, pour la mise à disposition d’une liste électorale.

 Wilfrid Noubadan