Spread the love

 Le maire de Cotonou Nicéphore Soglo  n'est plus le bienvenue à XwlacodjiSuite au communiqué rendu public par  l’Union fait la Nation au sujet de l’élection du nouveau maire de la ville de Cotonou, le président Nicéphore D. Soglo réagit. A travers un communiqué de presse en date du vendredi 7 août 2015, le leader  charismatique des Houézèhouè s’insurge contre les accusations  portées à l’encontre de la Renaissance du Bénin par les responsables de l’Un dans le cadre des négociations qui ont abouti à l’élection du nouveau patron de  l’hôtel de ville de Cotonou.  Il a aussi invité les acteurs politiques béninois à la retenue pour éviter de troublantes  révélations sur ceux qu’il considère comme    des « fossoyeurs de  l’économie nationale ».

Communiqué de presse

Après avoir lu le communiqué de presse de l’Union fait la Nation (Un)  en date du 5 août 2015, dont le contenu vise à ternir l’image de la Renaissance du Bénin au lendemain de l’élection du maire de Cotonou,  j’invite tous les acteurs de la vie politique de notre pays à la retenue pour ne pas tomber dans une polémique et une stigmatisation trop faciles.  Car, nous  ne voulons pas réveiller de douloureux souvenirs en rappelant au peuple béninois les noms des fossoyeurs de l’économie nationale ou de tous ceux qui ont cautionné les graves violations des droits de l’homme  qui ont conduit à l’historique Conférence des forces vives de la nation de février 1990.
En outre, il va de soi que l’on ne peut obliger aucun parti à subir la morgue de ses transfuges. Nous souhaitons donc que l’intérêt national et l’amour de la patrie nous servent de guide et nous apportent à tous la sagesse nécessaire.

Fait à Cotonou,  le 07 août 2015

Le Président-maire
Président d’honneur de la Renaissance du Bénin
Nicéphore Dieudonné Soglo