Spread the love

conseilsLe conseil des ministres, en sa séance du mercredi 24 octobre 2018, a adopté le Plan national de développement 2018-2025. Ce plan qui vient appuyer le Pag donne un coup d’accélérateur au développement du Bénin.

Dans le souci de fouetter le développement du pays, le président Patrice Talon et son gouvernement ne cessent de multiplier les initiatives. Ainsi, outre l’ambitieux Programme d’actions du gouvernement, le régime du Nouveau départ a doté le pays d’un Plan national de développement (Pnd) 2018-2025. L’objectif global de ce plan est d’atteindre une croissance forte, inclusive et durable à deux chiffres en 2025, dans un cadre de gouvernance nationale et locale plus efficace, en misant sur le développement du capital humain et des infrastructures. C’est pourquoile chef de l’Etat, après son adoption en Conseil des ministres d’hier, a instruit les membres du Gouvernement aux fins de veiller à sa mise en œuvre et à son suivi-évaluation. Le diagnostic stratégique du Pnd, en lien avec la vision Bénin 2025 Alafia, fait ressortir en effet, que le défi majeur à relever est le développement du capital humain.Il doit être aussi bien pertinent que compétitif pour une croissance économique inclusive, respectueuse de l’environnement dans un contexte de paix et de bonne gouvernance.Un choix stratégique qui vient conforter la vision du Pag « Bénin révélé » 2016-2021, qui a pour ambition de relancer de manière durable le développement économique et social du pays. Ce choix stratégique majeur de développement sera basé sur la valorisation des principaux potentiels économiques du Bénin que sont l’agriculture, les services et le tourisme.Le Pnd propose donc une trajectoire pour une croissance économique basée sur trois piliers.Il s’agit de la diversification de la production agricole incluant les infrastructures rurales, la logistique, les innovations et les biotechnologies, la transformation agro-industrielle, les services, le tourisme ainsi que la participation plus accrue aux échanges internationaux, l’exportation des connaissances à travers les innovations et les biotechnologies. L’adoption de ce plan est la preuve que le président Talon a une vision futuriste pour le pays. La convergence entre le diagnostic stratégique du Pnd, ses solutions et les axes du Pag en témoigne. Elle confirmela pertinence de l’option de Patrice Talon de miser sur le capital humain, mais aussi tout ce qui va révéler le Bénin au monde. La preuve de l’engagement du chef de l’Etat de véritablement mettre le pays sur les rails de développement. Les maux qui minent le pays sont donc bien cernés et les solutions contenues dans le Pag bien adaptées.

 AT