Spread the love
charles-toko
Le maire de Parakou, Charles Toko a désormais l’instrument qu’il faut pour développer sa Commune

Parakou dispose désormais d’une feuille de route  pour son développement d’ici 2021. C’est le Rapport général issu du séminaire sur le thème « Parakou, ville durable ». Il a été transmis, vendredi 2 décembre 2016,au maire par le Comité de suivi de la mise en œuvre des recommandations dudit séminaire des 14 et 15 octobre dernier. 

« Faire de Parakou la Commune la mieux assainie où il fera bon vivre pour chacun et pour tous, avec des populations engagées dans la préservation  des ressources au profit des générations futures ». Voilà ce qu’ambitionne le maire Charles Toko en organisant le séminaire sur le thème « Parakou, ville durable ». Le Comité de suivi de ce séminaire, a finalisé et transmis au maire Charles Toko le rapport général assorti d’un cadre logistique d’actions prioritaires à mettre en œuvre à l’horizon 2021. En remettant le document, le président de ce Comité a rappelé qu’à l’issue de ce séminaire, 39 recommandations ont été formulées. Elles  visent toutes à améliorer la gestion des eaux usées et excrétas, des espaces verts ainsi que celles des déchets solides et des eaux pluviales ; de la mobilité urbaine. Selon l’ancien Ministre Dénis Ali Yérima, ce cadre logistique intègre un objectif général qui est la vision de la ville de Parakou.Ce cadre logique comporte 5 objectifs spécifiques, 17 résultats, 67 activités, un chronogramme et une estimation de ces activités.Cet outil de conception et de conduite des actions à mener présenté à l’équipe, est estimé à 156.315.441.000 FCfa. Très satisfait du précieux document présenté par les membres du Comité, le maire Toko a laissé entendre qu’il a maintenant la certitude qu’il ne s’est pas trompé en leur confiant la mission. Pour le maire, c’est maintenant que le plus dure commence. « La direction de nos actions pour les 4 prochaines années vient ainsi d’être tracée. Et quand la direction est connue, les cadres décident du reste, dit-on dans l’administration », a rappelé le maire Charles Toko. Il a rassuré les membres du Comité de ce que la mise en œuvre des recommandations a déjà commencé au niveau du Conseil municipal.

Hervé M. Yotto

(Br Borgou-Alibori)