Spread the love

Medard KoudebiLa Chaîne de Télévision Tv5 a reçu sur ses plateaux, le président de l’Ong Bénin Diaspora Assistance Médard Koudébi. Cet invité de nationalité béninoise n’a eu autre sport que de jeter l’anathème sur son pays affublant le secteur sanitaire de maux dont il est le seul à détenir la véracité. Une litanie de contrevérités qui n’a pas laissé indifférent les autorités béninoises. 

Dans un courrier express adressé à la chaîne Tv5, les mensonges du président de l’Ong Bénin Diaspora Assistance, Médard Koudébi, ainsi que les tares professionnelles des journalistes ont été mis à jour. Une douche qui remonte les bretelles à une chaîne qui fait pourtant exception en matière de professionnalisme. Le reproche est à la limite pédagogique. « C’est pourquoi, lorsque vous abordez des sujets concernant l’actualité le concernant, vous devriez toujours veiller à vérifier en amont les informations que certains « spécialistes » vous livrent. Car, hélas, celles distillées récemment par votre invité Médard Koudébi, sont loin de la réalité au Bénin », laisse transparaître le courrier. De quoi s’agit-il en réalité ? En effet, le sieur Médard dont les motivations sont encore inconnues a pris sur lui la responsabilité de déclarer sur cette chaîne que le Bénin ne dispose que de 13 hôpitaux. Il enchaine en affirmant qu’il n’y a que trois  scanners d’une barrette (génération de De Gaule) dans les hôpitaux publics. Comme si tout cela ne suffisait pas, il a pris le soin de noircir avec sa langue la réputation des hôpitaux nationaux. Dans le but de sortir de l’ignorance ce dernier ainsi que les journalistes de la chaîne de télévision, le droit de réponse a pris la peine de restituer la vérité. En effet, à ce jour, les scanners disponibles dans les hôpitaux publics du Bénin sont, pour la plupart, de 32 barrettes (marque Hitachi) acquis en 2017, 16 barrettes de marque Siemens et General Electric acquis en 2011 et en 2013 et une nouvelle acquisition de scanner 64 barrettes est en cours d’installation dans l’un de ces hôpitaux. Pour mieux cerner les informations officielles dans le domaine de la santé au niveau du Bénin, la Chaîne est conviée à enregistrer le ministre de la Santé. Il lui est aussi loisible comme le conseille la déontologie d’initier une enquête digne du nom pour cerner tous les contours de la question.

 Abdourhamane Touré