Spread the love
denis-da-Conceïçao
Denis da Conceïçao, chargé de mission du chef de l’Etat

La Commune de Grand-Popo a abrité du 15 au 17 juin 2017, les Journées nationales de la gouvernance. De son retour de ce forum, Denis da Conceiçao Courpotin, Chargé de mission du Chef de l’Etat, a levé un coin de voile sur les objectifs de ces assises.  

Faire un point par rapport à l’état des lieux de la gouvernance et trouver des pistes de solution pour barrer la voie à la corruption. C’est dans cette optique que le Front national de lutte contre la corruption (Fonac) avec l’appui de l’Usaid, a initié les Journées nationales de la gouvernance dont le thème central est : « Gouvernance et lutte contre l’impunité au Bénin, état des lieux et défis ». Revenant de  cette rencontre, Denis da Conceiçao Courpotin, Chargé de mission du président de la République a laissé entendre qu’il était nécessaire d’initier ces journées. A l’en croire, les autorités du Bénin ont un rôle important à jouer pour assainir le milieu administratif afin que la corruption n’ait plus de place. Car pour Denis da Conceiçao Courpotin, le développement du Bénin passe par la lutte contre la corruption, le détournement de deniers publics et autres maux qui minent le système administratif. Tout en déplorant la mauvaise  gouvernance dont est victime l’Afrique, l’autorité a déclaré que le Benin a fait un grand pas dans la démocratie. Ce qui devrait s’accompagner d’une moralisation de la vie politique. Aux dires du Chargé de mission du chef de l’Etat, l’un des points abordés au cours de la rencontre de Grand-Popo est la dénonciation des dérives. « A ce sujet, des approches de solution ont été analysées passant par le respect des textes légiférés », a-t-il déclaré. En ce qui concerne l’indépendance de la justice, il a plaidé pour que le pouvoir judiciaire soit équitable à l’endroit de toutes les couches sociales de la population. « Il faut faire en sorte que le bas peuple ait confiance en nous à travers une justice équitable », a-t-il affirmé. La transparence dans la passation des marchés publics et dans la prise des  décisions sont aussi d’autres points qui selon lui, ont fait l’objet des débats lors du conclave entre les autorités. La gouvernance doit avoir pour vision d’améliorer la qualité de vie des populations en priorisant l’intérêt général au détriment de l’intérêt particulier, la lutte contre l’extrême pauvreté, la diminution de la disparité sociale, le respect de la liberté d’opinion, le droit à l’éducation,  a rappelé Denis da Conceiçao Courpotin.
 
Mohamed Amoussa
(Stag)