Spread the love

tennismen-ecureuilsSortis en demi-finale de la Coupe Davis 2016 à Antananarivo (Madagascar), les Ecureuils tennismen n’ont pu intégrer le groupe II de la zone Europe/Afrique. A l’issue de la compétition, la délégation béninoise, qui a déjà rallié Cotonou, est confiante. « Je peux vous avouer que nous avons fait un très bon parcours. Il nous a manqué peu de chose face au pays hôte, Madagascar, et au Maroc en demi-finale. Notre joueur, Alexis Klégou, a eu quelques soucis physiques. Loïc Didavi a aussi fait la diarrhée un peu avant le match contre le Maroc… Nous retenons que nous n’avons pas pu intégrer le groupe II. Mais nous allons poursuivre le travail pour atteindre cet objectif (…) », a déclaré l’entraîneur national, Bruno Danhouan. De son côté, Alexis Hounkpèvi, qui a souvent constitué la paire avec Magloire Yakpa, estime que le niveau de la compétition était bien relevé. « Nous nous sommes bien battus. Nous aurons encore l’occasion de revenir en force (…) », a-t-il confié. D’ailleurs, selon le secrétaire général de la Fédération béninoise de tennis (Fbt), Bernardin Agossou, l’équipe fédérale est déjà tournée vers le futur. Dans cette édition 2016 de la Coupe Davis, le Bénin aura tout simplement eu la malchance de terminer 2è de son groupe derrière Madagascar (victoire 3-0 contre le Botswana et l’Algérie, victoire 2-1 contre le Kenya et défaite 1-2 face à Madagascar).

E.A.B