Spread the love
Michel-Comlan-Sogbossi
Michel Sogbossi prêt pour de nouveaux défis avec l’Un

L’ancien Secrétaire général de l’Alliance Forces démocratiques unies, Michel Comlan Sogbossi, était l’invité de l’émission « Zone franche » de Canal 3-Bénin télévision le dimanche 22 avril 2018. Il a profité de l’occasion pour dévoiler sa nouvelle destination politique après son départ de la Fdu.  

L’ »Union fait la Nation » s’active actuellement à accueillir un nouveau militant. Il s’agit de l’ancien l’ex-Secrétaire général de l’Alliance Forces démocratiques unies (Fdu), Michel Comlan Sogbossi. C’est à la faveur de sa présence sur le plateau de l’émission « Zone franche » de Canal 3 Bénin télévision que l’ancien ministre de l’Agriculture de Boni Yayi a fait part de cette décision. A son avis, il quitte l’Alliance « Fdu » mais il veut s’engager dans une formation politique pour continuer toujours à travailler avec le président Patrice Talon. Par ailleurs, l’ancien Directeur général du  Centre régional pour la promotion agricole (Cerpa) Mono-Couffo a indiqué que ce choix de quitter son ancienne Alliance est relatif à ses convenances personnelles. A en croire Michel Sogbossi, il a décidé de mettre volontairement et sans aucune pression un terme à sa vie au sein de l’alliance Fdu. « Après avoir fait le bilan de ma marche, j’ai pensé qu’il faille que je dépose mon tablier et ne plus continuer à militer au sein de l’alliance de Mathurin Koffi Nago », a-t-il déclaré avant d’ajouter qu’il a eu de très bonnes relations avec le président des Fdu même si les convictions les divisent parfois étant membres des instances de prise de décisions des Fdu. En outre, le nouveau militant de l’Un se dit confiant qu’il sera à l’aise dans sa nouvelle destination. Au cours de l’émission, l’invité de Hermann Animabossou et de Christian Adandédjan est aussi revenu sur quelques sujets de l’actualité sociopolitique nationale dont la récente déclaration de Djeffa, les réformes initiées par le chef de l’Etat, Patrice Talon, les récents propos du député Dakpè Sossou et les faux procès faits à l’encontre du locataire de La Marina. Au sujet du regroupement de Djeffa, Michel Sogbossi, a indiqué que c’est non-lieu. Et pour cause ! Il est inconcevable que des personnes qui se regardaient en chien de faïence se rassemblent aujourd’hui pour former une coalition. « C’est du bluff ! », s’est-il exprimé. Au nombre des réformes engagées par le président  Patrice Talon, Michel Sogbossi est revenu sur la lutte contre la corruption et la réforme du système partisan. A cet effet, il a martelé que c’est pour la première fois que la guerre contre la corruption a pris véritablement son envol au Bénin. « On a vu des simulacres dans le passé mais ils n’ont rien donné comme résultats », a-t-il déploré. Concernant la réforme du système partisan, l’invité de « Zone franche » a souligné qu’elle intervient à point nommé. Car, a-t-il dit, on ne peut gouverner un pays comme le Bénin avec des centaines de partis politiques. Il a souhaité qu’ils soient réduits en 3 ou 5 blocs de partis. Les récents propos tenus par le député Dakpè Sossou n’ont pas été du goût de Michel Sogbossi qui, les a balayés du revers de la main avant d’avouer que c’est une déclaration malencontreuse. « Le président Patrice Talon ne fait pas du folklore, il est véridique », a-t-il déclaré pour mettre fin aux rumeurs qui étalent la mauvaise foi du numéro 1 des Béninois.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)