Spread the love
zossou-emmanuel
Le maire Zossou prêt pour relever les défis

La salle de délibération de la mairie de Porto-Novo a accueilli le mardi 28 juillet 2015, l’installation des 33 élus municipaux par le préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau, Moukaram Badarou. Au terme des élections, Emmanuel Zossou a été élu maire de la ville, à l’unanimité des conseillers présents et représentés. Comme défis, le nouveau maire s’engage pour un nouveau départ dans la ville.

Sans surprise, puisque tout le monde s’y attendait, le nouveau maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Djiman Zossou a été plébiscité par ses pairs à la suite de leur installation. Même le seul élu de l’Union fait la nation, Charlemagne Yancoty a porté son choix sur ce maire, ce qui porte l’élection à 33 conseillers sur 33. En effet, avant l’installation de ces conseillers municipaux, le Secrétaire général de la mairie, Barthélémy Godonou, a donné lecture de la démission du président Adrien Houngbédji et de Sanni Yibatou Glèlè à leurs postes de conseillers municipaux, donnant l’occasion à leurs suppléants de s’installer. Par la suite, il a été procédé à l’élection du maire de la ville de Porto-Novo. Une suspension est intervenue pour permettre aux élus municipaux de se retirer des lieux. Plus tard, ces derniers sont revenus dans la salle pour poursuivre l’élection des adjoints au maire et chefs d’arrondissement. Le nouveau maire, Emmanuel Zossou, en s’adressant la nouvelle équipe, a pris l’engagement de travailler pour un Porto-Novo attrayant et moderne. Dans ses propos, il a surtout mis un accent sur les défis qui attendent l’équipe qu’il dirigera sur cinq ans. Ainsi, après avoir rendu hommage à toutes les filles et fils défunts de Porto-Novo qui ont lutté pour le développement et pour le rayonnement de la ville, il a, au nom de tous les membres du nouveau Conseil municipal, remercié le président Adrien Houngbédji qui, depuis maintenant 25 ans, fait avec le Prd la fierté et l’espoir retrouvé de toute une ville, de tout un peuple et bien évidemment de tout un pays.

 Thobias G. Rufino (Br Ouémé-Plateau)