Spread the love

zinsou-derlinDieu a rappelé son fidèle serviteur le médecin Emile DerlinZinsou. Cet ancien président de la République qui a tiré sa révérence le 28 juillet 2016, sera plutôt inhumé dans la plus grande simplicité le 25 août 2016 au cimetière d’Akpakpa à Cotonou.

A l’église Notre Dame de Miséricorde de Cotonou où sera dite la messe d’inhumation, il n’y aura pas de protocole. Se conformant à la volonté de l’illustre disparu, la famille du défunt fait savoir qu’il ne sera pas admis des couronnes et des gerbes de fleurs. Les obsèques de feu président Emile DerlinZinsou se dérouleront donc dans la plus grande simplicité. L’inhumation qui aura lieu dans la stricte intimité familiale au cimetière chrétien d’Akpakpa à Cotonou, donnera l’occasion au 10ème président de la République du Dahomey, de se reposer aux côtés de sa défunte épouse et de deux de ses enfants. Avec à son actif moins d’un an et demi d’un siècle, Dr Emile DerlinZinsou a tiré sa révérence d’une part, après le décès du général Mathieu Kérékou et, d’autre part, après l’effondrement du pouvoir de Yayi Boni. L’ancien président Emile DerlinZinsou qui n’a pu boucler le centenaire avant de répondre à l’appel du Seigneur, était un chef d’Etat élitiste de son époque. Médecin de formation, il a côtoyé d’éminentes personnalités du continent africain ainsi que des sommités de la patrie mère, la France. Il a eu de solides relations avec le président Léopold Sédar-Senghor et l’académicien martiniquais Aimé Césaire. Le nom du président Emile DerlinZinsou reste gravé dans le panthéon des sommités du continent noir qui ont défendu le panafricanisme au même moment qu’il s’inscrit en lettres d’or des privilégiés du Dahomey et du Bénin.

Jean-Claude Kouagou