Spread the love
MARTIN-ASSOGBA
Martin Assogba, président du comité de gestion de Particip

L’Ong  Alcrer et Social Watch, deux structures phares du Programme Particip, étaient en séminaire autour de la question essentielle de l’apurement des comptes de gestion des collectivités locales. C’était le vendredi 16 décembre2016 à Bénin royal Hôtel.

Quel est l’état des lieux face à la problématique essentielle de la redevabilité des gestionnaires des deniers publics des collectivités locales ? La question préoccupe les deux organisations phares de ce programme de participation citoyenne aux politiques publiques locales. L’actif ne séduit pas fondamentalement et c’est d’ailleurs ce qui motive ces échanges. Au cours des travaux conduits par le président Martin Assogba, les acteurs de la chaine d’élaboration et du contrôle des comptes des Communes ont pu cerner l’état des lieux de la production et de l’apurement des comptes de gestion des communes. La confrontation des expériences a, non seulement permis de cerner les défis, mais aussi de définir dans une démarche consensuelle les actions et stratégies à définir pour une amélioration efficace de la pratique en matière de contrôle juridictionnel des comptes de gestion des Communes. Pour le Président du comité de gestion de Particip, Martin Assogba, le programme conduit dans les 49 Communes des départements de l’Atlantique, du Mono, du Couffo, de l’Ouémé, du Plateau et du Zou a eu l’avantage de créer une culture de reddition au niveau des populations. Les différentes confrontations entre citoyens et élus ont permis, selon lui, de susciter une transparence sur la gestion des ressources publiques locales. La pratique a pris de l’ampleur, mais des efforts restent à consentir.  « Les chiffres sont assez alarmants sur le niveau de redevabilité des gestionnaires des deniers publics dans nos collectivités locales. Dans un contexte où la redevabilité est devenue un enjeu national de gouvernance publique, il est impérieux de donner un nouvel élan au processus de production et d’apurement des comptes de gestion des Communes », a-t-il fait savoir. Le représentant de l’Ambassade des Pays-Bas ainsi que celui du Ministère des finances ont, au cours des échanges, rappelé l’importance de la reddition ainsi que l’implication des élus locaux dans ce sens.

HA