Spread the love
art et culture
La jeunesse à l’école de l’art et de la culture

La coopérative des métiers d’arts et culture a procédé hier lundi 25 juillet 2016 au lancement d’une formation dans les domaines de l’art et de culture. Une cérémonie qui s’est tenue à l’université d’Abomey-Calavi en présence de personnalités politiques et culturelles.

Les jeunes talents béninois sont formés depuis hier en arts et culture. C’est dans l’enceinte du jardin botanique Edgard Adjanohoun  de l’université d’Abomey-Calavi que  s’est tenue la cérémonie consacrant le lancement de cette formation organisée par  la coopérative des métiers d’art et culture. Plusieurs personnalités étaient présentes à cette cérémonie. Parmi elles, Carmelle Toudonou représentant l’honorable Christian Yèhouétomé, Dénis Avimadjessi, ancien attaché consulaire à l’ambassade du Bénin à Bruxelles et le directeur de cabinet du ministre du tourisme et de la culture Michel Nahouan. L’initiative est partie, selon Florent Eustache Hessou, promoteur de ladite coopérative,  du constat qu’en chaque homme sommeille un talent. Mais le système éducatif béninois ne donne aucune place à ce génie de se manifester. D’où le chômage qui devient de plus en plus persistant. Cette formation de 5 jours en arts et culture devrait permettre aux jeunes de pouvoir afficher et revendiquer leur identité culturelle. « Il n’y a pas deux nations qui ont la richesse culturelle du Bénin », a-t-il souligné.  Prenant la parole, le directeur de cabinet du ministre de la culture a passé en revue la richesse culturelle du Bénin. « S’il y a un secteur dans  lequel le Bénin pourrait bien s’illustrer, c’est effectivement celui de la culture », a-t-il confirmé. Il a, par ailleurs, invité tous les acteurs culturels à jouer le rôle qui est le leur afin que le Bénin puisse rayonner sur la scène internationale. « Il importe à nous et à chacun, que nous nous engagions résolument  dans le travail, la conviction et le patriotisme à relever l’étendard de la richesse culturelle » a-t-il dit. Par ailleurs il a exhorté la communauté culturelle à une réflexion sur la création d’une industrie culturelle afin que les différents maillons qui interviennent dans ce secteur puissent véritablement vivre de leur métier.  Signalons que la coopérative des métiers d’arts et culture est un concept de mise en commun de jeunes talents en matière d’arts et de culture qui confirme l’idée du chef de l’État selon laquelle le Bénin est une mer de compétence.

Jockvien Tchobo (Stag)