Spread the love

egungunLes initiés du culte Egun-gun du Littoral se sont réunis vendredi 22 juin 2018 à Cotonou. Ils ont porté sur les fonts baptismaux l’Ordre national du culte ‘’Egun-gun’’ du Littoral (Ocel). L’objectif assigné à cette organisation est d’assainir la pratique du culte qui prend des allures inquiétantes depuis quelques temps dans le département.

Un nouvel ordre  des garants du culte Egun-gun est né. Il est baptisé Ordre national du culte ‘’Egun-gun’’ du Littoral. Il vient pour mettre de l’ordre dans la pratique de la divinité ‘’Egun-gun’’ caractérisée par des dérives sans précédent à Cotonou. Selon le président du comité d’organisation de l’assemble générale qui a débouché sur la naissance de l’Ocel, Claude Médégan Fagla, l’heure a sonné pour que le milieu des revenants soit assaini et que le blason soit redoré au culte. « Le mal est profond et la naissance de l’Ocel vient régenter avec efficacité et efficience le culte. Elle vient apporter des solutions appropriées aux dérives qui font l’objet des plaintes de la part des populations », a-t-il souligné. C’est pourquoi, l’ordre s’évertuera à apporter aux initiés et aux non-initiés des connaissances plus approfondies dans la pratique du culte ‘’Egun-gun’’, du ‘’Fâ’’ et des plantes. Parrain de l’événement, David Koffi Aza, président du Conseil national des cultes endogènes du Bénin (Conaceb), a rassuré les acteurs du culte ‘’Egun-gun’’ par rapport à l’issue de la crise qui a secoué l’ordre des dignitaires. Après avoir fait l’historique de cette crise, le président du Conaceb a fait observer que le premier chantier de l’Ocel, à savoir le recensement de tous les couvents ‘’Egun-gun’’ du Littoral, entre dans le cadre des missions du conseil qu’il préside cadre, a-t-il ajouté, avec la vision du gouvernement d’assainir le milieu des cultes endogènes et les pratiques y afférentes au Bénin. A l’issue de l’assemblée générale élective, Allagba Faustin Somakpon alias Baba Ayékotonin, Otun Allagba Gabriel Guendéhou alias baba Saley, Akowé Aristide Bocokpè alias Allagba et Akapo Mathias Tohoungbab Tamadaho ont été respectivement élus président, vice-président, secrétaire général et trésorier général de l’Ocel.

 Odi I. Aïtchédji