Spread the love
Ouverture-des-voies-Parakou
L’ouverture des voies lancée à Parakou

La Mairie de Parakou a procédé, mercredi 25 octobre 2017, au lancement des travaux d’ouverture de voies dans les anciens quartiers de la ville. Cette opération qui cadre avec la vision du  maire,  Charles Toko, a démarré avec le quartier Gah.
Avec des engins lourds, l’équipe municipale de Parakou que dirige Charles Toko est descendue dans la matinée du mercredi au quartier Gah. Sur les lieux attendaient déjà les populations. Sans préambule, la niveleuse du service technique de la mairie de Parakou, positionnée sur instructions  du Directeur du foncier de la localité, s’enfonça dans une vieille bâtisse en matériaux précaires. En un laps de temps, une ouverture fut créée dans cette agglomération. Présentes pour constater le démarrage effectif de ces travaux, quelques autorités municipales ont confié le bien-fondé de cette opération. Ibrahim Chabi Mama, premier adjoint au maire de Parakou, a déclaré que c’est une opération qui entre dans le cadre des travaux d’assainissement dans les vieilles habitations de la ville. Selon lui, la municipalité de Parakou a voulu fonctionner conformément à la loi sur le foncier qui donne la priorité aux voies d’accès. Il a expliqué que pour un îlot de plus de 3 hectares, il n’y a que les voies de contournement pour accéder aux habitations dans ce quartier. Dans cette configuration, a-t-il prévenu, le jour où il y aura un sinistre les sapeurs-pompiers, malgré leur bonne volonté, auront du mal à secourir les sinistrés. Il a également salué l’esprit de compréhension des populations. Egalement, il a rassuré de ce que des mesures sont prises pour accompagner les populations sinistrées. Ces dernières seront dédommagées proportionnellement à ce qu’elles ont investi. Il a laissé entendre qu’après cette opération, les voies seront assainies, pavées et électrifiées au grand bonheur des populations. Pour le Directeur des services techniques de la mairie de Parakou, à l’instar de Gah, les autres anciens quartiers de la ville tels que Yarakinnin, Yéboubéri, Dépôt et Wanssirou sont également concernés par cette opération. Séro Dafia a précisé que tant que ces îlots vont rester en état, le développement de ces quartiers ne sera pas possible. Très ému par cette décision courageuse du maire Charles Toko, le sinistré Chabi Iranin Sarigui a suggéré à la municipalité de Parakou de poursuivre cette opération tout en continuant la sensibilisation. Le Directeur du foncier et de l’environnent  de la mairie de Parakou a indiqué que le mode d’installation des populations dans ces anciens quartiers ne répond pas aux règles d’urbanisme et cela entrave leur bien-être. Selon Sidi Mama Chabi Mikaïlou. Il a exhorté les populations de la ville de Parakou à plus de collaboration avec cette équipe municipale qui a à cœur le développement de la cité de Kobourou.

Alexis Ogoubi (Coll) & Fiacre Bagoussounon (Stag)