Spread the love

kpayoContrairement à la campagne de libération des espaces publics, l’assainissement du secteur du trafic et de la vente de l’essence de contrebande se fera avec méthode. Le gouvernement y met un accent particulier.

L’opération d’assainissement du secteur du trafic et de la vente de l’essence de contrebande ne se fera pas de façon brutale. Dans cette démarche, le gouvernement insiste sur la méthode. Du côté du pouvoir en effet, l’on met l’accent sur la poursuite de la sensibilisation en vue de la reconversion des actions ou de leur intégration au circuit formel de distribution. Quoique disent les détracteurs du régime Talon, la pénalisation du trafic et de la vente de l’essence de contrebande est une réforme majeure. Elle contribue à la sécurité des personnes et des biens. Sa mise en œuvre mettra un terme aux pertes en vies humaines liées aux incendies générés par la manipulation de ce produit. Les députés de la majorité présidentielle ont fait œuvre utile en votant le code pénal.Comme ils en ont l’habitude, les pêcheurs en eaux troubles voudront user des méthodes archaïques pour instiller la peur et la psychose de casses auprès des vendeurs de l’essence frelatée. Ils leur feront croire à une croisade contre eux.Or, des réflexions poussées ont été déjà menées sur l’assainissement méthodique du secteur, ainsi que la reconversion ou l’intégration au circuit formel de distribution des acteurs de la filière. Le Code pénal élaboré par le Parlement est une réforme législative que tous devraient applaudir compte tenu des crises que la répression de cette activité a déjà générées par le passé.

 Odi I. Aïtchédji