Spread the love

uacDéclenchée le 24 janvier 2018, la grève de l’Intersyndicale du l’enseignement supérieur pourrait connaître une suspension après l’Assemblée générale qui a lieu ce jour à l’Université d’Abomey-Calavi.  En effet, suite à leur rencontre du 19 février 2018 avec la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Marie-Odile Attanasso, l’Intersyndicale avait souhaité faire le compte rendu de la rencontre à la base afin de décider du sort à donner au mouvement. Mais, tout porte à croire qu’une suspension sera prononcée après la séance. Outre le compte rendu de la rencontre avec le ministre, il sera également question du bilan et du suivi du mouvement et de la synthèse des décisions. En attendant les décisions de l’Assemblée générale de ce jour, la motion de grève reste en vigueur du 20 au 22 février 2018. Pour rappel, 17 points de revendication sont inscrits sur la plateforme revendicative des enseignants des Universités nationales du Bénin. L’Intersyndicale avait soumis quelques recommandations à l’autorité de tutelle qui pourraient favoriser la suspension du mouvement. Il s’agit de la sauvegarde des acquis démocratiques à travers la reconnaissance et la réhabilitation du droit de grève de tous les travailleurs, la reprise sans délai du dialogue avec les responsables syndicaux des universités du Bénin par la ministre de l’Enseignement supérieur, la reprise d’un dialogue social franc, fécond et apaisé avec les Confédérations et Centrales syndicales en général, une meilleure gestion du Conseil sectoriel de médiation et de promotion du dialogue social du Mesrs et l’abandon de la nouvelle procédure de recrutement du personnel enseignant dans les Unb.

Donald Kévin Gayet

(Stag)