Spread the love

ASSEMBLEE-2L’ouverture de la 3ème session extraordinaire prévue pour hier n’a pas pu avoir lieu. Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a été bloqué par le nombre de députés présents dans l’hémicycle. En effet, après que le deuxième secrétaire parlementaire ait procédé à la vérification du quorum, 31 députés seulement étaient présents. Le Président de séance a alors interrogé les dispositions de la Constitution en son article 85 qui stipule : « Si, à l’ouverture d’une session, le quorum de la moitié plus un des membres composant l’Assemblée Nationale n’est pas atteint, la séance est renvoyée au troisième jour qui suit. Les délibérations sont alors valables, quel que soit le quorum ». Le troisième jour étant le dimanche, le président de séance a retenu le lundi prochain pour que l’ouverture de ladite session soit effective. Les rapports de la plupart des points à l’ordre du jour n’étant pas disponibles, le président de la commission des Finances et celui du Plan a profité de ce flottement pour inviter les députés a échangé en commission avec le gouvernement, représenté par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Odile Attanasso, notamment sur les projets de ratification d’accords de prêts relatifs aux Universités d’Abomey et de Kétou.

 Martin Aihonnou (Coll)