Spread the love

Assemblée_nationaleA la faveur de la plénière de ce jeudi 23 juillet 2015, le gouvernement du président Yayi Boni a été autorisé à octroyer un prêt signé à Cotonou, le 07 avril 2015, entre la République du Bénin et la Banque ouest-africaine de développement (Boad), dans le cadre du financement partiel du projet de construction d’une nouvelle centrale thermique de 120 Mw à Maria Gléta.

Après le vote de trois projets de ratification le mardi dernier, les députés viennent d’autoriser l’accord de prêt signé à Cotonou, le 07 avril 2015, entre la République du Bénin et la Banque ouest africaine de développement (Boad), dans le cadre du financement partiel du projet de construction d’une nouvelle centrale thermique de 120 Mw à Maria Gléta. Ainsi, à la lecture du rapport de ce projet présenté par le président de la commission des finances, Raphaël Akotègnon et son rapporteur, Gérard Gbénonchi, l’accord de prêt a été ratifié par la majorité des députés présents et représentés, en dehors du député Koussonda Adjibadé qui a voté contre et Rosine Soglo qui a voté abstention. La plupart des inquiétudes des députés tournent autour du taux d’intérêt qui va jusqu’à 8,7%. Au terme des interventions, le projet a été ratifié. Selon la commission en charge de l’examen du dossier, ce projet est évalué à cent-six milliards-huit-cent-quatre-vingt-millions-quatre-cent-cinquante-sept-mille-deux-cents (106 880 457 200) francs Cfa qui se décomposent ainsi qu’il suit : 78 452 457 200 FCfa, soit 73,40% au titre de la contribution de la Bid dont l’autorisation de ratification de l’accord de crédit-bail y relatif, signé le 10 décembre 2014 à Djeddah, est intervenue le 12 mars 2015 ; 10 000 000 000 de francs Cfa, soit 9,36% au titre de la contribution de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) ; 10 000 000 000 de francs Cfa, soit 9,36% à mobiliser par la Banque d’investissement et de développement de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bidc) ; 8 428 000 000 de francs Cfa, soit 7,88% à la charge du budget national. Il convient de souligner qu’au titre de la contribution du Bénin, 5 075 000 000 de francs Cfa seront mobilisés auprès des banques locales via le mandat d’arrangement confié à la Boad. La durée de remboursement s’étend sur 10 ans dont 03 ans de différé avec un taux d’intérêt de 8,5% l’an sur le montant décaissé et non encore remboursé sur une périodicité de remboursement semestrielle.

 Thobias G. Rufino (Br Ouémé-Plateau)