Spread the love

Assemblée_nationaleAprès l’étape de l’élection du bureau de l’assemblée nationale, les députés de la 7ème législature ont été convoqués ce lundi 8 juin l’Hémicycle pour la constitution des groupes parlementaires. L’ouverture de la séance plénière a été effective mais elle a été reportée par le président de l’institution Adrien Houngbédji.

 La séance plénière de ce lundi avait pour objectif la constitution des groupes parlementaires mais une fois les travaux démarrés, aucun député présent ne s’est manifesté. Le président de l’assemblée nationale Adrien Houngbédji a donc reporté ladite séance pour demain mardi 9 Juin à dix heures. Il a ajouté que si le même scénario se reproduisait, il considéra tout les élus du peuple comme non inscrit et procédera à la répartition de ces derniers dans les commissions permanentes. Sur les 83 députés que comporte le parlement, 54 ont répondu présents. Les groupes parlementaires constituent une exigence de l’article 24 du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Cet article donne aux députés la possibilité de s’organiser en groupes par affinité politique. Chaque groupe doit comprendre au moins neuf députés. Un député ne peut faire partie que d’un seul groupe parlementaire. Tout député qui n’appartient ou ne s’apparente à aucun groupe est dit « non inscrit ». Cette étape permettra de mettre sur pied par la suite les cinq commissions permanentes. La liste définitive des Commissions permanentes est établie après consultation des présidents de groupe. Chaque Commission, après sa constitution, est convoquée par le président de l’Assemblée Nationale pour élire en son sein un bureau composé d’un président, d’un vice-président, d’un premier rapporteur, d’un deuxième rapporteur et d’un secrétaire. La liste ainsi établie est soumise à la ratification de l’Assemblée Nationale.

 Marcus Koudjènoumè