Spread the love

Assemblée_nationaleAprès l’examen du projet de code de l’information en République du Bénin en commission, les députés se retrouvent ce lundi 22 décembre 2014, pour son étude en plénière.

Mis à part les généralités, ce code s’applique aux personnes physiques ou morales qui mettent à la disposition du public des services en matière d’information et de communication, notamment aux professionnels des médias et entreprises de presse établies en République du Bénin. Composé de 373 articles subdivisés en 07 titres, ce code traite des règles qui régissent la libre expression dans le cadre des activités de l’information et de la communication. Il organise les libertés d’information et de communication telles que garanties par la Constitution, la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples et la loi organique relative à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication et fixe les règles régissant les conditions d’établissement des organes de presse et de communication. Selon les indiscrétions, ledit code a reçu l’assentiment de tous les députés qui ont estimé qu’il faille doter le Bénin, d’un code débarrassé des peines privatives de liberté. Les regards sont alors tournés vers l’Assemblée nationale.

 Thobias G. Rufino

(Br Ouémé/Plateau)