Spread the love

assemble(Plus de 100 milliards de francs Cfa de crédits autorisés à ratifier)

Les députés de la 6ème législature se sont retrouvés hier au Parlement pour l’examen de 04 projets de loi portant autorisation des accords de prêt et de crédit. Le premier dossier est relatif au projet de loi portant autorisation de ratification du Protocole d’accord de prêt signé entre le Bénin et la Banque ouest-africaine de développement (Boad) dans le cadre du financement partiel du projet de pavage de rues et d’assainissement dans les villes de Bembèrèkè, Bonou, Bopa, Dogbo, Ifangni, Kalalé, Karimama, Tanguiéta, Zakpota et Zè. Sur ce point, les députés ont déploré la qualité des infrastructures et, mieux, le lancement de certains chantiers avant la ratification. Le second dossier soumis à l’appréciation des députés concerne l’accord de prêt signé avec la Bidc dans le cadre du financement partiel de la réalisation des marchés de Savalou et de Glazoué. Les députés Gabriel Tchocodo et autres ont apprécié la justesse du projet, mais ont souhaité qu’il aille à son terme pour accroître les échanges commerciaux dans ces deux villes. Les députés ont également autorisé la ratification de l’accord de prêt signé à Washington entre la République du Bénin et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) dans le cadre du financement additionnel du projet de protection de la côte à l’Est de la ville de Cotonou. Ce projet initialement démarré en 2007 est à son stade final et vise à protéger les côtes sur toute l’étendue du territoire national ; soit au total 7,5 milliards pour protéger la Côte à l’Est de Cotonou. Le quatrième dossier examiné ce jeudi au Parlement concerne l’accord bail signé à Djedahh par la République du Bénin et la Banque islamique de développement (Bid) dans le cadre du financement partiel du projet de construction d’une centrale thermique de 120Mw à Maria Gléta Phase 01 en République du Bénin. Après les explications du ministre Chargé des relations avec les institutions, les députés ont donné leur approbation en vue de la ratification de cet accord qui est d’un montant de 78 milliards de francs Cfa.

 Thobias Gnansounou Rufino (Br Ouémé/Plateau)