Spread the love

L’Assemblée-nationale-béninoise-1-696x399Alors qu’il a officiellement déposé le 22 mai 2017 au président de l’Assemblée nationale, sa démission du groupe parlementaire  Nation Unité et Développement  présidé par Rosine Soglo,  le député Affo Obo Tidjani Ahmed était sur le point de rejoindre hier mardi, soit 24 heures plus tard,  un nouveau groupe créé par  Issa  Salifou et  baptisé  « La voix du peuple », quand il décide à nouveau de revenir à la case de départ.

Les évènements à l’Assemblée nationale ces dernières 48 heures laissent croire que le député de   l’Abt, Affo Obo  Tidjani Ahmed tient en haleine, ses collègues Rosine Soglo et Issa Salifou. Dans un premier temps, il dépose sa lettre de démission  le lundi 22 mai 2017 du groupe parlementaire Nation Unité et Développement. Celui-ci présidé par Rosine Soglo était alors parti pour voler en éclats en raison des conséquences de cette démission. Car,  cela   porte désormais à huit, le nombre de députés qui le composent, alors qu’il  en  faut au moins neuf. Mais les craintes de voir ce groupe disparaître se sont très vite dissipées. 24 heures après l’acte, que Affo Obo a posé, le Parlement au sein duquel des informations indiquaient que le démissionnaire a rejoint un autre groupe parlementaire, proche de l’opposition,  laissait émerger  des doutes et  incertitudes dans les conversations  sur les réelles intentions de  Affo Obo Tidjani Ahmed. En effet, à la suite de la démission de ce dernier, on le comptait déjà parmi les membres du groupe créé par Issa Salifou et baptisé  « La voix du peuple ».  Il serait tombé d’accord pour défendre aux côtés de Saley, les idéaux du nouveau groupe. Chose surprenante, vu que les idéaux qu’il compte défendre n’ont rien à voir avec la ligne de son alliance politique à laquelle il a présenté ses excuses après en avoir été suspendu à cause de son comportement   lors du vote de la recevabilité ou non du projet de révision de la Constitution. L’élu de l’Abt avait voté pour le rejet du projet. Dans la même journée,  l’on  découvre un autre homme. Par une nouvelle correspondance en date du 23 mai, il affirme qu’il est de nouveau membre du groupe Parlementaire « Nation Unité et Développement ». Ce qui fait à nouveau les affaires de Rosine Soglo au détriment de  Issa Salifou. Or, les dernières informations  qui continuent de circuler le présentent encore comme membre du nouveau groupe parlementaire, « La voix du peuple ». La confusion s’est installée dans l’opinion  publique.

AT