Spread the love

Adrien Houngbedji1A la faveur de la plénière qui s’est tenue jeudi 13 septembre 2018 au Palais des gouverneurs à Porto-Novo, les députés de la 7ème législature ont voté aux 3/4 des membres de l’Assemblée nationale 04 résolutions de la commission des lois, demandant la poursuite des 5 ministres de l’ancien régime qui ont commis des actes de corruption, de blanchiment de capitaux, d’abus de fonction et de délit d’initié à l’occasion ou dans l’exercice de leur fonction. Ainsi, 60 députés contre 21 ont donné leur avis favorable à la demande poursuite du député Aboubacar Yaya. Pour les cas Fatoumata Amadou Djibril et Valentin Djènontin, ils sont 57 contre 24 à dire « oui » au dossier présenté par la commission des lois. Quant à l’ex-ministre de l’intérieur, Simplice Kodjo, 59 de ses pairs contre 22 contre ont donné feu vert à la Haute cour de justice de lui demander des comptes. Avec ces votes, Par les différents votes, l’institution parlementaire vient de donner de la matière à Madame Cécile de Dravo Zinzidohoué qui attend d’accueillir ses tout premiers clients. Seul le cas  Komi Koutché n’a pas reçu d’avis favorable. Au cours des débats généraux, la Représentation nationale a estimé qu’il y  a d’amalgame dans le contenu de la correspondance du procureur général et les pièces communiquées par le collège des avocats. Ils ont décidé de rejeter la demande de poursuite par 78 voix contre, 3 pour et 0 abstention.

 Martin Aihonnou

(Coll)