Spread the love

adjéhoda.jpg-1La présidence de la Chambre nationale d’agriculture (Cna) rend compte de sa gestion au titre du 1er semestre 2015. Elle a organisé, hier mardi 11 août 2015 à son siège à Cotonou, la 1ère session ordinaire de l’Assemblée plénière de l’année 2015. Venus des chambres interdépartementales, les élus consulaires des 12 départements ont scruté les activités menées conformément à la planification adoptée en décembre 2014.

Faire une évaluation à mi-parcours de la planification afin de prendre la mesure du chemin à parcourir pour le reste de l’exercice de 2015. Tel est l’objectif poursuivi par la Chambre nationale d’agriculture en organisant, hier, l’Assemblée plénière 2015. Selon le président de la Chambre nationale d’agriculture, Adjéhoda Amoussou, 2015 est une année particulière. Plusieurs activités ont été menées en six mois. Il s’agit de l’élaboration du Plan stratégique de développement de la Chambre, du Plan de renforcement de capacités et du Plan d’actions du réseau des Chambres nationales d’agriculture. L’introduction de la loi portant création des Chambres d’agriculture du Bénin, de la loi sur le secteur agricole, notamment la loi d’orientation agricole, et la loi sur le statut des entreprises et exploitations agricoles au Parlement est une réalité. Egalement, un protocole de partenariat entre l’Unité fonctionnelle appui institutionnel (Ufai) du Programme agriculture de la Coopération Bénino-Belge et la Chambre nationale d’agriculture (Cna) du Bénin, a été signé et exécuté. Pour une durée de 4 ans, ledit protocole a pour objet de renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles de la Chambre, afin qu’elle offre des services de qualité à ses membres et participe efficacement au dialogue sectoriel en général et à la gouvernance des filières agricoles en particulier. Plusieurs difficultés telles la non-organisation des acteurs, la non-récupération des ressources financières et la non-visibilité de l’institution consulaire comme acteur privilégié du secteur agricole, jonchent le quotidien de la Chambre. Des recommandations ont été faites pour la bonne organisation des activités inscrites au dernier semestre de l’année 2015.

Procédant à l’ouverture officielle de l’Assemblée plénière, le Secrétaire général du Ministère de l’agriculture, Abdoulaye Toko, a rappelé les mesures prises par le gouvernement pour la relance du secteur agricole en l’occurrence la création du Conseil national d’orientation et du suivi du secteur agricole ; un Conseil dont l’opérationnalisation favorisera le désengagement de l’Etat de toutes les activités de production, de transformation, de conservation et de commercialisation et induira un partage des responsabilités entre le secteur public et le secteur privé. Il a exhorté les participants à examiner avec minutie les points inscrits à l’ordre du jour pour résoudre les problèmes auxquels sont confrontées les Chambres interdépartementales d’agriculture.