Spread the love
dagnivo-alofa
La vérité judiciaire sera enfin connue sur la disparition de Dangnivo (à gauche)

 La justice lui offre enfin l’occasion de s’exprimer. Codjo Cossi Alofa sera face aux juges de la Cour d’assises le mardi. Le public béninois attendait depuis un moment cet instant, il est sans doute proche.

Trois jours seront consacrés au jugement de cette fumeuse et complexe affaire de supposé assassinat du cadre du Ministère des finances Pierre Urbain Dangnivo dans laquelle le sieur Codjo Cossi Alofa est identifié comme le présumé coupable. Depuis 2010 qu’il a été pris à Womey, commune d’Abomey-Calavi, loin des regards indiscrets, c’est le mardi prochain que la justice lui offre l’opportunité de s’exprimer. Mieux vaut tard que jamais, peut-on dire. Mais, l’essentiel est que le contradictoire, principe fondamental du prétoire, sera exercé dans sa plénitude pendant ces trois jours d’assises spéciales. L’assistance aura l’occasion d’apprécier les contours de cette affaire qui éclate un 17 août 2010. Qui a tué Pierre Urbain Dangnivo ? Codjo est-il vraiment l’auteur principal ou sommes-nous dans le cadre d’une infraction d’emprunt ? Si oui, qui en est l’auteur principal ? Sera-t-il condamné à une peine sévère ou moindre ? Sera-t-il acquitté ? Les Juges, avocats de la défense et le Ministère public pourront nous aider au terme de ces trois jours décisifs, à avoir une idée nette de ce qui s’est passé.

 AT